RSS

Italiano Vero Par Kader Bakou

23 juillet 2012

Kader Bakou

Culture : Le coup de bill’art du Soir

Sergio Pininfarina, disparu le 3 juillet dernier à l’âge de 85 ans, est surnommé «le génie automobile», ou encore «le couturier de l’élégance automobile». Il a été le grand artisan du rayonnement de l’automobile italienne dans la deuxième moitié du XXe siècle. Cet ingénieur en mécanique a été à l’origine de modèles les plus marquants d’une forme de génie automobile italien. Président jusqu’en 2006 de l’entreprise de carrosserie fondée en 1930 par son père Giovanni Batista Farina, surnommé «Pinin» (petit, en patois piémontais), il sera autorisé par un décret présidentiel en 1961 à porter le nom de «Pininfarina». Sergio intègre en 1950, à l’âge de vingt-quatre ans, l’entreprise familiale. Il en prend la direction en 1966, à la mort de son père. Pininfarina va, alors, s’imposer comme le plus brillant façonnier d’un style qui va permettre à l’industrie automobile de son pays de connaître son âge d’or. Le carrossier offre à des marques en plein essor des voitures qui vont devenir des classiques. Parmi elles, figurent la Ferrari 275 GTB (1965), la Testarossa (1984), les Alfa Romeo Giulietta Spider (1955) et Duetto (1966), la Fiat 124 Spider (1986), la Lancia Aurelia (1955) ou la Maserati 5000 GT (1961). On lui doit aussi les Peugeot 403, 404, 504 et 406, la Cadillac Eldorado Brougham, la Chevrolet Corvette et tant d’autres prestigieux modèles à travers le monde. Aussi artiste qu’il soit, Sergio Pininfarina n’en a pas moins anticipé la révolution numérique du design automobile en dotant son entreprise d’outils numériques dans le nouveau centre de Cambiano, ouvert en 1980 dans la banlieue de Turin, en Italie. Le chanteur français Christophe, de son vrai nom Daniel Bevilacqua, rend hommage au designer italien dans la chanson Le Dernier des Bevilacqua: «Je reviendrai peut-être chez moi, chez le dernier des Bevilacqua, conduisant ma voiture qui sera coupée façon Pininfarina…».
K. B
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/07/19/article.php?sid=136891&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...