RSS

BILLET Ô Peuple Indigène !

3 mai 2012

Didi Baracho

Détails
Publié le Mardi, 01 Mai 2012 19:18
Écrit par Didi Baracho
BILLET  Ô Peuple Indigène ! dans Didi Baracho didi%20baracho_200_200

 

Par Didi Baracho
C’est la fête du travail et pourtant, je travaille. La preuve ! Enfin, j’ai fait quand même, en début d’après midi, un petit détour par le tonneau, le bar algérois que vous connaissez probablement, pour siffler quelques bouteilles à la santé de tous ceux dont les salaires ne dépassent guère les 50.000 dinars, mais aussi à la santé de tous les Indigènes qui comptent boycotter les élections législatives du 10 mai prochain.trans dans Didi Baracho
J’observe qu’il n’y a guère de meeting. Il n’y a pas de campagne électorale, sinon un folklore qui semble désespérer ceux qu’on appelle les décideurs. Je vois que les sujets révoltés que nous sommes, ne nous intéressons guère à cette mascarade, décidée par ce régime finissant qui ne sait plus où donner de la tête. Il paraît que même les généraux M. dit T. et T. dit B. sont totalement désemparés par l’attitude qui est la notre face au mépris qui est le leur.
Il paraît aussi que notre vénéré calife, Abdelaziz Bouteflika, sautille tout seul de colère, comme une petite puce qui tente de s’agripper à une quelconque légitimité pour durer encore. En descendant mes bouteilles les unes après les autres, j’ai eu une idée. Je me suis dit qu’il me faut faire un meeting et je vous demande d’en faire autant. Réunissez deux à deux cents personnes et dites-leur la chose suivante :
« Ô Peuple Indigène ! Toi qui es obligé de payer la patate à 150 DA, toi qui regarde le mépris de ceux qui dirigent la Corée Saoudite depuis un demi-siècle, il est temps que tu prennes ton destin en main.
Ô Peuple Indigène ! Toi qui est obligé de supporter l’hypocrisie d’Ouyahia, la gloutonnerie de Gaïd Salah, la bouffonnerie de Hocine Aït Ahmed, la bigoterie d’Abdallah Djaballah, la rapacerie de Saïd Bouteflika, la rapinerie d’Abou Djerra Soiltani, les mensonges de Louisa Hanoune, la roublardise d’Abdelaziz Bouteflika, et, enfin l’opportunisme du RND, le populisme du FLN, le cynisme du FFS, l’islamisme des barbus et le conservatisme des moustachus, Ô toi peuple Indigène, par la grâce de notre divin breuvage, réveille-toi et révolte-toi !
Ô Peuple Indigène ! Que tu sois des Aurès ou de Kabylie, que tu vives en Corée Saoudite ou à l’étranger, que tu sois natif d’Ouargla ou d’Aïn Ouassara, que tu sois adepte du vin rouge ou de la bière brune, que ta mère s’appelle Aïcha ou Fatima, que tu sois supporter du Mouloudia ou de l’USMA, que tu vibres pour l’ESS ou pour le CRB, que ta sœur soit voilée ou maquillée, que ton oncle s’appelle Rachid ou Belkacem, que tes voisins soit des Sétifiens ou Jijiliens, , que tu aimes l’Inspecteur Tahar ou Hassan Terro, que tu aies une seule femme ou une seule main, que tu fasses ton Pèlerinage à La Mecque ou à Paris, que tu vives dans un appartement ou une villa, que tu sois près de la mer ou à côté d’un oued, ô toi peuple Indigène, révolte-toi et boycotte ces élections, révolte-toi et n’achète plus de pomme de terre, ni de boîtes de conserves, ni d’œufs, sinon pour les jeter sur les voitures des cortèges officiels.
Voilà le message que je veux délivrer devant vous à moins de dix jours d’une mascarade électorale. Aidez-moi ! Le changement, c’est maintenant ! ». Je précise que les deux derniers slogans ont été importés de France.
Je vous autorise donc à répéter ce texte à vos amis, aux membres de votre famille, à vos voisins et à vos ennemis, à vos frères et sœurs, grands et petits, à vos épouses, à vos gendres et neveux, aux cousins proches et lointains et même à nos écrivains, à nos poètes, à nos étudiants et à nos analphabètes.
Pour ma part, je vais demander à mes amis H’mida Layachi, Lounès Guemache, Ali Fodhil et Anis Rahmani, les quatre journalistes que nous envient tous ceux qui pensent qu’une élection en Corée Saoudite permet de faire des élus, je vais donc leur demander de publier cet appel dans tous les langues officielles et officieuses, reconnues et réprimés afin que mon message atteigne, y compris les bars clandestins de Bordj Badji Mokhtar. Évidemment, je ne promets rien ! En attendant, je débouche une bouteille. Mais ça, c’est une autre histoire. Alors, malgré tout, vive les Indigènes !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...