RSS

BILLET Bouteflika, tellement je t’aime !

29 février 2012

BILLET

 


BILLET   Bouteflika, tellement je t’aime ! dans BILLET bouteflika-228x300

Par Didi Baracho

J’aime Abdelaziz Bouteflika. Oui je l’avoue, je suis fou de notre président de la République. Et je vous assure que je l’écris en toute conscience sans avoir bu le moindre milligramme de produits prohibés par Ouyahia ou ses amis barbus. Il m’arrive de rêver de Bouteflika tellement je le vénère. L’Algérie n’a jamais eu un leader de sa trempe. Je le répète à tous les piliers de bars qu’il m’arrive de croiser lors de mes différentes escapades. 
Jaime ce président et je l’adore à chaque fois encore plus quand je le vois sur notre vénérable chaîne de télévision, dirigée désormais par Toufik Khelladi, le plus côté des journalistes de l’ouest du pays. 
Regardez, hier par exemple : notre président-monarque a fait un discours mémorable à Arzew à l’occasion du 41e anniversaire de la privatisation de la rente pétrolière. Cette intervention était magnifique. J’ai donc eu l’idée d’envoyer un sms à mon idole pour lui demander de rebaptiser l’Algérie. Ce nom, je le trouve ringard, passéiste. Pas très à la mode. Il me fait penser à tous ces naïfs qui sont morts pour ce pays, à cet ignorant d’Abane Ramdane qui aurait aimé que les Indigènes commandent les militaires (quel fou celui-là !), à Mohamed Boudiaf qui voulait s’attaquer aux commissions sur les transactions commerciales avec l’étranger (quel misérabilisme !), à Larbi Ben M’hidi, cet arrogant qui a osé tenir tête aux léopards de Massu (et quoi encore !), et à tous les autres qui ont pensé qu’une fois la France rentrée chez elle, nous serions indépendants chez nous. 
Ne faites pas cette tête, un pays peut aussi changer de nom. Voyez par exemple le Zaïre ou la Haute Volta. De plus, le discours de Bouteflika, la personnalité de Belkhadem, la logique des généraux M. dit T. et T. dit B., la servitude de H’mida Layachi ou encore celle d’Anis Rahmani, le profil d’Abou Djerra Soltani, enfin et beaucoup de choses qu’on voit autour de nous tous les jours, à l’entrée des casernes et des commissariats ou à la sortie des mosquées et des ministères me laissent penser que l’Algérie est un nom à laisser aux héritiers d’Abane Ramdane et de Si El-Haoues. Les descendants de Ben Bella, Bouteflika et consorts ainsi que ceux des généraux M. dit T. et T. dit B. devraient vivre dans un pays qui s’appellerait la Corée Saoudite. Contraction de Corée du Nord et d’Arabie Saoudite tant le bled des enfants d’Oujda a pris un peu des deux. Un jour on aura peut-être un président qui s’appellera Ibn Abi Kho Ro To. Mais ça, c’est une autre histoire. Alors, malgré tout, vive les Indigènes ! 

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...