RSS

Sermon par El-Guellil

27 février 2012

Chroniques

Fi bladna, on sait tous que les médecins prêtent serment. Les magistrats, les avocats, les architectes, les commissaires aux comptes. Les élus non ! Ils sont installés. Un point, c’est tout ! Mais est-ce que vous savez que les salariés de la Poste, fi frança bien sûr, facteurs, guichetiers, prêtent serment ? Ils s’engagent à respecter scrupuleusement le secret dû aux correspondances, aux informations concernant la vie privée dont ils auront connaissance dans l’exécution de leur service.  Imaginez un peu un facteur qui informe ton épicier que tu as reçu un mandat il y a une semaine, alors que tu lui as juré que la caisse de retraite t’a oublié et qu’il devra patienter pour «el cridi» mensuel.

Ya rrrab el aali, si on pouvait faire la même chose. D’abord, que l’habitant de l’Algérie prête serment pour passer à la citoyenneté. A sa majorité, il doit lever la main droite et jurer de respecter les lois. Au lieu de lever le bras d’honneur en direction de ces mêmes lois. Que le banquier aussi le fasse. Que le plombier prête serment de bien t’arranger la fuite au lieu de chercher les meilleurs tuyaux pour souder les trous de sa caisse. Que l’électricien, prétextant qu’il n’a pas trouvé la panne, te coupe pas le jus toute une journée, pour te rétablir le courant, en remplaçant juste un petit fusible et te présenter une facture qui te fera, elle, sauter le vrai fusible.

El boulici, lui, prête serment, mziya. Ça se voit d’ailleurs dans la pratique quotidienne de son métier. Ya qu’à voir le nombre de permis de conduire qui sont retirés: «Tu as brûlé le feu rouge !». «Brass bouya, il était orange !». «Donne-moi les papiers de la siyara». La suite, ça dépend si on s’entend sur la couleur. Entre le vert, l’orange et le rouge, soit tu trinques, «sois … gentil khouya, j’ai une urgence à l’hôpital». «Circule, mais ne jure plus que le feu était orange !». Et tu t’en tires à bon compte.

Prêter serment, c’est donc jurer de faire bien son travail, d’être honnête en le faisant, de respecter et de défendre les institutions qui vous ont permis d’exercer ce pouvoir que vous recevez, etc. Mais, ce qui est plus étonnant, c’est le verbe qu’on utilise dans cette formule figée: «prêter» serment… quelle drôle de chose ! Car le verbe prêter se prête… justement… à d’autres emplois… Par exemple, prêter main forte, et… prêter l’oreille à tout se qui se passe et se dit fi la presse de chez nous, concernant les sphères qui, justement, ont prêté serment, cela peut même prêter à rire. Ceci n’est qu’une parodie verbale, ne nous sermonnez-pas !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...