RSS

Le gaz (lacrymogène) est disponible !

26 février 2012

Contributions

Voxpopuli : 

Le gaz (lacrymogène) est disponible, alors celui qui le réclame qu’il soit servi, d’ailleurs il a le même effet que les fumées d’un feu de bois, il fait ramener les larmes aux yeux.
Pour le gaz butane, on est quatrième producteur au monde, car c’est dame nature qui nous a mis à cette place de l’échelle, mais pour ce qui est du pourcentage de la distribution il reste très faible, à peine vingt-six pour cent, ça c’est le fruit de notre labeur. Aussi le comble du ridicule, on était capable de faire une conduite de gaz du sud du pays jusqu’à la Sicile, la Sardaigne, Malaga, Alicante et autres contrées européennes et on n’est pas foutu d’alimenter nos petits hameaux par de petits pipes qui vont soulager la misère de nos braves campagnards qui ont combattu la France pour les mêmes raisons. Eh oui ! Madame Cavalo & Madame Rodrigez se chaufferont avec notre gaz à des milliers de kilomètres et «Na Taouès», qui a souffert pendant la révolution, grelotte dans son patelin ! Pourtant, ces conduites ne passent pas loin de ces hameaux en souffrance, cette marginalisation et cette considération de deuxième zone qui ont poussé nos citoyens à sortir dans la rue pour réclamer du gaz, ne trouvent en face d’eux que du gaz mais d’un autre genre. Je suis sûr que le prix de cette petite cartouche de gaz lacrymogène coûte plus cher que la bombonne de gaz butane. Alors comment a-t-on pensé à assurer la disponibilité de l’un et pas de l’autre ? (…) On a du pétrole, du gaz et des idées, seulement il faut que ceux qui ont des idées arrivent au pouvoir pour les appliquer. Au vingt-et-unième siècle, le monde civilisé communique par des satellites, via les I-POD et autres moyens modernes, nous, on est restés à l’âge de pierre, on communique comme des Sioux (primitifs) par la fumée, les uns par la fumée des pneus et les autres par celle du lacrymogène. Par ces moyens et ces procédés, on ne sentira pas la chaleur du gaz, tant que la chaleur humaine fait défaut.
A. Gouchene, Aokas – Béjaïa

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/02/26/article.php?sid=130729&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...