RSS

Lyame zmane par El-Guellil

23 février 2012

Chroniques

Lyame zmane par El-Guellil dans Chroniques spacer

Cette fille affublée d’un pantalon trop court, exhibant un nombril à l’air, est-ce celui de ses dix ans qui n’a pas grandi avec elle? 

Tu n’a rien compris, viokho, c’est la mode. C’est normal que les jeunes soient branchés. La modernité, c’est aussi ça. Tu les aurais mieux imaginés peut-être en seroual arbi, ou en serouel ettekka ? El-blouza ya bouya, c’est du passé dépassé. Maintenant, si ça ne vous plaît pas, vous n’avez qu’à rester chez vous. 

Et cette autre qui porte une minijupe si courte : l’a-t-elle empruntée à sa sœur de six ans ? 

Mais non, chibani, la moda ! Regarde un peu la télé, tu verras que le monde entier s’est transformé. El-mrama, el-haïk, el-ksa, el-mlaya, c’est vieux jeu. Tu ne voudrais quand même pas encombrer nos jeunes de ces trucs, vieux comme le monde, à l’ère de l’Internet ? 

Ces griffes» obligatoires» et ces couleurs qui imposent à nos gars une tenue étrange, ces «pantalarges», ces «tailles basse-cour»: est-ce le nouveau code vestimentaire de votre mode ya oueldi ? Ces dames qui dépensent des fortunes en pommades et en produits antirides veulent-elles faire oublier qu’elles sont devenues grand-mères ? On trouvait, de mon temps, mignon de voir une fillette se déguiser en dame, mais une dame qui veut se déguiser en fillette, je trouve ça pathétique. Ces recours à l’esthéticienne, au restaurateur de poitrine fatiguée et des bassins trop imposants, sont-ils des remèdes à de nouvelles maladies ? 

Non, c’est la mode. Ces messieurs aux bajoues disgracieuses, au crâne qui se déplume, aux muscles qui s’affaissent, usant les patchs lissants, les implants et tout l’arsenal des petits et grands moyens destinés à lutter contre les outrages du temps, est-ce une cure de jouvence ? 

Qui de nous n’a pas assisté à ce genre de discussion, de conflit entre jeunes et pas trop vieux ? Comme si l’essentiel était là ! 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...