RSS

BILLET H’mida est de retour !

23 février 2012

BILLET

Détails
Publié le Mardi, 21 Février 2012 22:46
Écrit par Didi Baracho
BILLET  H’mida est de retour ! dans BILLET didi%20baracho_200_200

Par Didi Baracho

Une information circule depuis quelques jours dans tous les bars d’Alger, de Mascara, de Saïda, d’Oran, de Relizane et même dans ceux de Constantine, de Tolga et d’Annaba. 
H’mida Layachi, l’immense journaliste que le Washington Post, Le Monde, El Païs et le Herald Tribune envient à la presse algérienne s’est associé aux chiards du général M. dit T et du maréchal Nezzar pour créer un journal en ligne.Attendez, ça mérite un verre de Zombretto !
En vérité, c’est là une excellente nouvelle. Géré depuis sa naissance par des colonels, et notamment par le colonel F. dit F., H’mida accède désormais à un nouveau statut. Il va pouvoir enfin, grâce à cette promotion, se payer un dentier digne de ce nom et acheter un peigne anti-poux. Désormais, il appartient officiellement au club très fermé des filleuls du MDN. Un sacre ! Une consécration ! Une reconnaissance après des années de bons et de loyaux services. Désormais, son donneur d’ordre n’est plus un éternel colonel de l’ouest du pays, mais deux gaillards, descendants directs de l’aristocratie de Sidi Yaya : Lolo, fils du Maréchal et Sidou fils de l’homme invisible (c’est leur surnom pour les intimes). Les rejetons de ces deux « décideurs » vont néanmoins devoir réaliser un investissement supplémentaire car, comme le rappelle un vieux proverbe Indigène, H’mida, il vaut mieux le vêtir qu’épancher sa soif. Je reconnais solennellement que c’est le seul journaliste algérien capable de défendre Abassi Madani tout en descendant une bouteille de « JB » cul-sec. Je n’en serais pas capable, je l’avoue. 
Officiellement protégé par les généraux M. dit T. et T. dit B. H’mida Layachi a pour mission de dégainer sa plus belle plume pour mobiliser le peuple Indigène afin que celui-ci soit au rendez-vous le 10 mai prochain. Espérons qu’il ne fasse pas comme d’habitude et qu’il prenne ses pets pour des coups de canon. Mais ça, c’est une autre histoire. Alors, malgré tout, vive les Indigènes !

didi.barachodz@gmail.com

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...