RSS

Chantage sentimental Par Naïma Yachir

18 février 2012

Contributions

Soirmagazine : ATTITUDES
Chantage sentimental

Par Naïma Yachir
naiyach@yahoo.fr

Une petite fille d’à peine 5 ans essuie ses larmes. Elle sanglote et ne cesse de répéter : «Mais tu m’aimes, maman.» «Non, tant que tu continues à me désobéir. Je t’ai pourtant dit de ne pas me lâcher la main pour traverser la rue», réplique la mère. 
La gamine désespérée implore sa maman de lui pardonner.
- Je te promets maman que désormais je ferai ce que tu me demandes, que jamais plus je ne te désobéirai, mais dis-moi, tu m’aimes ? La mère, furieuse, prend la main de sa fille.
-Tais-toi, je ne veux plus t’entendre. Tu as réussi à fâcher maman, tu seras privée de télévision et de calins. La petite reprend ses sanglots de plus belle.
-Oh non maman, je ne veux pas être privée de tes caresses, moi je t’aime toujours. La maîtresse nous dit la même chose, elle n’arrête pas de nous répéter que si nous ne sommes pas gentils en classe elle ne nous aime plus. Moi ça me rend triste. Pourtant, on ne fait jamais exprès de la mettre en colère, et on continue de l’aimer même si elle nous gronde. Maman, je ne comprends pas pourquoi les adultes se fâchent vite au point de ne plus nous aimer. Maman, je suis ta petite fille chérie, j’ai besoin que tu m’aimes tout le temps même si parfois je fais des bêtises. Mais je te demande toujours pardon. Tu sais, maman, je suis trop malheureuse si tu cesses de m’aimer. La maman s’arrête et, comme si elle venait de recevoir une gifle, prend sa fille dans ses bras, essuie ses larmes et lui dit : «Ma chérie, bien sûr que je t’aimerai toujours même s’il m’arrive de te corriger. Je le fais pour que tu ne refasses pas les mêmes erreurs, je t’apprends à grandir.» La gamine rassurée, prend la main de sa maman et lui répond : – Maman, à présent, je suis la plus heureuse des petites filles.

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/02/18/article.php?sid=130398&cid=52

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...