RSS

À quoi servent les prérequis ?

16 février 2012

Chroniques

Voxpopuli : 

Pour ne pas être juge et partie, voilà je vous expose une situation alarmante qui mérite une intention particulière de la part de nos dirigeants et qui touche presque l’ensemble des anciens cadres diplômés des différents instituts publics, qui sont freinés par ce prérequis de licence, qui ne leur permet pas de décrocher des postes supérieurs, malgré ce long parcours d’études et d’expérience professionnelle de 20 ans, voire même les 30 ans. 
Ces instituts et écoles sous tutelle de différents ministères (tels que l’ISGP, école supérieure de banque) proposent un enseignement de qualité animé par des consultants, des experts issus du monde professionnel ainsi que des docteurs.
La question qui se pose : si ces anciens cadres diplômés dont le profil est un parcours professionnel excellent et qui sont diplômés de ces instituts et écoles, pourquoi ce prérequis de licence ? Est-ce que l’expérience chez nous est marginalisée ? Alors je vous prie de voir ce qui se passe dans les universités européennes de façon particulière et dans le monde d’une façon générale. Ces dernières proposent aux salariés de différents corps de valider leurs expériences (V.A.E 2002) pour obtenir la totalité du diplôme, ou encore de valider l’expérience professionnelle (V.A.P 85) pour suivre une formation à l’université sans avoir au préalable le bac. Est-ce qu’on peut dire qu’on est mieux pour ne pas dire meilleurs que ces universités ? La majorité de ces anciens cadres diplômés sont écartés de la politique de l’entité pour une raison ou pour une autre, et sont mis à la retraite malgré la quarantaine.
Conclusion
Voir et revoir cette politique de marginalisation de ces anciens cadres diplômés, sinon ils seront absorbés par des sociétés étrangères installées dans notre pays pour une simple raison qu’elles ont besoin de leur expérience et de leurs compétences.
M. Bouchene Fateh, Banque d’Algérie

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/02/16/article.php?sid=130335&cid=49


À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...