RSS

Être gai et rire… c’est guérir

12 février 2012

Contributions

Voxpopuli : CHRONIQUE DE KHERRATA
Être gai et rire… c’est guérir

La Bruyère recommandait : «Il faut rire avant que d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri.» La citation de Nicolas de Chamfort est également connue : «La plus perdue de toutes les journées est celle où l’on n’a pas ri.»
Et lorsqu’on rit, on est heureux avec ce sentiment vif d’être immortel ! Oui, le rire est une thérapie efficace contre toutes les affections ; c’est même une panacée pour guérir toutes les maladies contractées par les «Tristus». Le rire, c’est assurément la plus bienfaisante maladie contagieuse connue à ce jour. En effet, quand il fuse, quand il devient inextinguible, il contamine toutes les personnes présentes… et tout le monde rigole, se marre, se tord, se tient les côtes, se fend la pipe, se dilate la rate… Il y a, comme ça, des personnes dont le rire franc, tonitruant, est très communicatif ; quand on les entend s’esclaffer, on ne peut pas s’empêcher d’en faire autant. Et en leur compagnie, les malheureux deviennent illico des mâles heureux, et les soucieuses ne sont plus sous scieuse. Je garde souvenance d’un ancien collègue hilare. Un rien déclenchait son rire joyeux. Il rit sans arrêt, il rit dans toutes les langues. Toutefois, le rire amazigh est celui qui le caractérise le plus. Avec lui, le travail s’effectue avec un réel plaisir ; avec lui, les heures passent en quelques minutes ; avec lui, chaque seconde est une goutte de miel… Dans ses moments d’euphorie, mon collègue offrait à nos yeux réjouis le bonheur personnifié. «Le rire est le propre de l’homme », disait Rabelais. Oui, mais chez nous, à cause des hommes qui ne sont pas propres parce qu’ils aiment les ors durs, le citoyen n’a pas souvent l’occasion de rire. Et comme dans tous pays, la capitale c’est capital, on attend toujours le jour où quelqu’un viendra nous dire : «Ça y est, Alger rit !»
Khaled Lemnouer 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/02/12/article.php?sid=130125&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...