RSS

«Oui mai! mais non» par El-Guellil

12 février 2012

Chroniques

Ils sont bien au chaud emmitouflés, pantouflés, les yeux enflés, les panses gonflées. Il fait moins deux degrés dehors et de moins en moins de députés dans l’hémicycle. Ils sont pourtant très bien chauffés par des salaires et indemnités. Mais, mai arrive et il va falloir les changer.  En choisir d’autres. Que dis-je ? On va voter pour d’autres, de là à ce qu’ils soient élus, c’est une autre histoire. C’est notre histoire. De toute façon c’est du pareil à l’appareil. Il est réglé selon les pénuries programmées, les distributions de tout ce qui « rente fait ventre » . Et des ventres « khamsa oua khmouss, là il n’y a pas à dire, il y en a. Et des volumineux. Ce qui est certain, c’est que nous autres on va l’avoir notre printemps, un vrai car on sera en mai. Encore un mais.         Ce sacré mais ne veut pas nous lâcher. On construit des milliers et des milliers de logements mais, ils sont mal distribués. On rase des bidonvilles, mais il en pousse d’autres.  On augmente les salaires, mais on n’arrive pas au pouvoir d’achat. On construit des hôpitaux mais le matériel est tout le temps en panne. On saisit des dizaine de containers de produits pyrotechniques, mais les pétards envahissent tout le pays. On stocke, en prévision des pénuries, des milliers de tonnes de batata, mais toujours c’est la purée dans les marchés. On construit des unités de dessalement d’eau de mer, mais il y a toujours le rationnement de l’eau. On multiplie les centres de formation professionnelle, mais on ne trouve pas de main-d’œuvre spécialisée.
42.000 tonnes de médicaments périmés, mais il y a pénurie de doua pour les malades chroniques. Notre politique peut être résumée par cette image : « Ferme la porte il fait froid dehors. On la ferme, mais il fait toujours froid dehors .»

Mais après mai, tout va changer. Il y aura juin, juillet… out ! Car en juillet on fera la fête à la jeunesse !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...