RSS

Nos frères Mégri Par Kader Bakou

11 février 2012

Chroniques

Culture : Le coup de bill’art du Soir

Au programme du Festival cinéma et migration d’Agadir (8-11 février 2012) figure un hommage au chanteur, auteur-compositeur et acteur marocain, Younès Mégri.
Cette évocation nous rappelle l’incroyable popularité du groupe Les Frères Mégri en Algérie dans les années 1970 avec des chansons comme Lili touil, Ya m’rayaou Hay di dam dam. Les jeunes, à Alger et ailleurs, adoptaient même leurs coiffures et leur style vestimentaire. Grâce à eux, nous sommes devenus fiers de nos cheveux noirs et crépus. Tous croyaient que ces pionniers de la musique moderne en arabe étaient algériens. Les Mégri et la musique, c’est une longue histoire. Younès Mégri est né le 15 novembre 1951 à Oujda, tout près de la frontière avec l’Algérie, dans une famille d’artistes. Son père est un joueur de luth qui pratique aussi les arts plastiques. Sa mère est chanteuse dans une troupe de musique sacrée. Ses frères jouent de la guitare et sa sœur s’exerce au chant moderne. De très bonne heure, Younès commence lui aussi à chanter en s’accompagnant de sa guitare. En 1957, Hassan Mégri et son frère Mahmoud forment un duo qui connaît le succès avec, notamment, la chanson Min youm habitak. Le style Mégri est né. En 1960, toute la famille s’installe à Rabat. Le duo va devenir trio avec le renfort de la sœur Jalila. L’année 1972 sera marquée par l’arrivée de Younès qui apparaît dans l’univers des Mégri avec sa chanson Lili touil. Il va donner un nouveau souffle au groupe et jusqu’à nos jours, l’étoile Mégri continue de briller au firmament de la bonne musique. Aujourd’hui, beaucoup de gens disent que les Mégri sont d’origine algérienne. A l’époque, on a aimé la musique des Mégri sans même se poser la question de leur nationalité ou de leur origine…
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/02/11/article.php?sid=130104&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...