RSS

Avant Boulmerka et Morceli…

6 février 2012

Chroniques

Voxpopuli : 

Avant Boulmerka et Morceli aux Jeux olympiques, il y a eu le fils de Massinissa, Mastanabel, en l’an 164 avant Jésus-Christ. Cela est historiquement établi. Merci de nous l’avoir rappelé en se référant aux archives historiques de l’Algérie antique. 
Mais entre-temps, la terre algérienne a enfanté un autre champion olympique du nom de Okacha Mimoun natif de Télagh, département d’Oran, en 1921, qui a remporté le marathon des Jeux olympiques d’été de Sidney en 1956 sous les couleurs de la puissance coloniale qui l’a baptisé pour les besoins de la cause «Alain» Mimoun. Au sommet de sa gloire, ce vétéran de la Seconde Guerre mondiale, mobilisé comme des milliers d’autres de ses compatriotes, parfois contre leur gré, pour participer aux côtés des forces alliées à des batailles décisives contre les puissances de l’Axe, en France et en Italie, a fait le serment, au moment de sa consécration, de se rendre à Olympie, sanctuaire des jeux antiques situé dans le Péloponnèse en Grèce, où avaient lieu tous les quatre ans en plein été les Jeux olympiques, pour y faire une prière. Son vœu a été exhaussé plusieurs années après, puisqu’il s’est, selon un documentaire qui lui a été consacré il y a quelques années, rendu à ce lieu mythique pour effectuer sa prière, prosterné vers La Mecque. Oublié après avoir été porté aux nues par ses compatriotes de la France coloniale, Mimoun est revenu, selon un billet du journal parisien le Monde, au crépuscule de sa vie parmi les siens, dans les cafés maghrébins des banlieues de Paris, pour siroter un thé à la menthe, y retrouver la chaleur de son pays et mourir quelque temps après dans la misère et l’anonymat total, loin des clameurs des stades. Conclusion : en ces temps où notre pays fait appel à des sportifs binationaux pour honorer les couleurs algériennes dans des compétitions internationales, est-il juste d’ignorer ce champion olympique authentiquement algérien, même si son titre avait été remporté à l’époque coloniale sous prétexte qu’il était «Français musulman» comme nous l’étions tous à l’époque ? Le débat est ouvert.
A. Zitouni
Cadre supérieur de la nation à la retraite

Un texte à faire passer
dans «Vox Populi» ? soirsat2@gmail.com ou maamarfarah20@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/02/06/article.php?sid=129837&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Avant Boulmerka et Morceli…”

  1. Pravda Dit :

    Juste une petite remarque au passage à propos de cette partie du texte: « Oublié après avoir été porté aux nues par ses compatriotes de la France coloniale, Mimoun est revenu, selon un billet du journal parisien le Monde, au crépuscule de sa vie parmi les siens, dans les cafés maghrébins des banlieues de Paris, pour siroter un thé à la menthe, y retrouver la chaleur de son pays et mourir quelque temps après dans la misère et l’anonymat total, loin des clameurs des stades.  » En date de ce 31 Juillet 2012, Okacha Mimoun, agé de 91 ans, coule une retraite heureuse à Champigny sur Marne. Mais ceci n’est sans doute qu’un détail. Sinon plus de 50 stades portent son nom… Bonjour l’anonymat!!!

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...