RSS

Noir et blanc ça existe… Par : Mustapha Mohammedi

30 janvier 2012

Chroniques, M. MOHAMMEDI

Algérie profondeLundi, 30 Janvier 2012 

À l’École de journalisme on apprend aux débutants à faire la différence entre une information ordinaire et une information exceptionnelle, entre par exemple un homme qui mord un chien et un chien qui mord un homme. Et, à force de ne voir que le côté pile de la pièce, les pauvres confrères ont fini par oublier le côté face et par ne parler que des trains qui arrivent en retard et jamais des trains qui partent à l’heure. Alors, pour une fois, nous allons parler de tout ce qui roule à la bonne vitesse. C’est rare mais cela vaut la peine d’être souligné. J’ai vu une agence postale ouvrir ses portes à huit heures moins une minute à Oran. ça mérite d’être signalé quand on pense que ses  sœurs jumelles ont plutôt tendance à faire la grasse matinée. N’en croyant pas mes yeux, j’ai vu un distributeur automatique de billets fonctionner, à la stupéfaction des usagers et même des passants. D’ailleurs, les citoyens qui le désirent pourront toujours le prendre en photo pour le montrer plus tard à leurs petits enfants. J’ai vu un agent de la Sonelgaz sourire derrière sont guichet, un épicier plaisanter, des retraités heureux et même faire l’impasse sur la hogra. J’ai surpris un caissier de banque souhaiter une bonne journée à un client. J’ai vu une clinique à Bir El-Jir,  la clinique Errahmane, si propre et si accueillante que je me suis demandé si je n’avais pas traversé la Méditerranée pendant mon sommeil. Je me suis cru sur une autre planète, dans un monde virtuel qui s était prémuni contre les tares du monde réel, ses misérables contingences et ses  pitoyables contagions. C’est peut-être leur fonction première, mais ici, les médecins et les infirmiers font tout pour être agréables aux malades, ensuite aux malades et, enfin, aux malades. C’est pourtant simple, une tierce qui gagne… et ça marche.


M. M

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...