RSS

Russes Go Home ! par Kamel Daoud

29 janvier 2012

Chroniques

La Laideur de la dictature syrienne révèle la profondeur des nouvelles colonisations : aujourd’hui, les Russes se comportent, parlent, agissent et décident comme les propriétaires de la Syrie, n’en déplaisent à aux Syriens, aux «Arabes» ou au reste du monde. Le discours russe ne recule même plus devant les formes et répond aux pressions comme un propriétaire face à des huissiers. C’est notre lot donc : celui des souverainetés par délégation. Que d’années, on nous a gonflés dans les manuels et les TV avec le discours de l’indépendance et celui des décolonisations glorieuses pour qu’on finisse par vivre aujourd’hui cette harwala des régimes à se mettre sous le parapluie de leurs maîtres de toujours : l’un se hâte vers sa France pour qu’on lui fabrique des réformes à sa monarchie, l’autre envoie son ministre à Washington pour vendre ses réformes, et le dernier se met sous la patte des Américains pour se protéger de la monstruosité iranienne. 

Aujourd’hui, la Russie veut, elle aussi, s’offrir sa part sur le corps du vieil «Arabe» malade de ses dictatures. Le discours russe est éhonté, insolent, violent et inhumain. Il n’a cure des morts syriens, des torturés, des «disparus» et des foules en cris. Les «Arabes» sont un détail dans la vision des puissances. Les peuples, les nôtres, sont un dos-d’âne face aux stratégies. 

La Russie est aujourd’hui un bon modèle : celui d’une dictature fourbe en interne (fraudes électorales, évictions des candidatures gênantes, encadrement par les «Services», multipartisme de façade, etc.), et un en externe : rapine géostratégique, opportunisme et logique de butin. La fracture avec les peuples arabes est désormais irréversible et, en attendant que les Russes se libèrent de leurs dictatures tournantes, on se souviendra longtemps de la politique russe actuelle et de sa culture de flibustier sur le dos des morts et des révoltés. 

Du souvenir d’une politique internationale pro-arabe de l’ex-URSS, il ne reste rien en effet que les Moukhabarates russes et leurs affidés arabes. La Russie d’aujourd’hui vend de l’Arabe et l’achète selon les intérêts de son régime. Elle est pro-dictatures et d’une manière scandaleuse. Ce qui la sauve de la vindicte ouverte c’est un peu son éloignement idéologique : on ne lui colle pas encore le crime colonial du 20ème siècle, ni l’islamophobie supposée des temps modernes, ni le reflux des clandestins immigrés, ni les passions de la proximité Nord-Sud. Et pourtant, la Russie de Poutine et son double est coupable de crime contre notre humanité et contre celle des morts «arabes». Il faut le rappeler, ne pas l’oublier et le dire car un certain confort médiatique veut qu’on s’occupe d’inculper seulement l’Occident de nos malheurs alors qu’on oublie cet Orient des néo-tsars qui nous tuent. 

Aujourd’hui, la Russie tue de l’Arabe, le torture en seconde main, le prive de son droit sur son sol. Autant que la Chine. Le tout au nom d’un calcul d’intérêt sur le dos des révoltés. On s’en souviendra donc. Longtemps. Des émeutes ont éclaté à Tiaret après l’immolation d’un jeune vendeur de légumes. Le gouvernement russe s’élève contre toute tentative de déstabiliser le wali ou contre toute opération visant à son limogeage. De quoi se mêlent les Russes de nos affaires ? De quel droit ? Si vous vous posez ce genre de questions, vous ressentirez ce que ressentent les Syriens, avec rage et colère, et martyrs. 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...