RSS

La répétition par El-Guellil

25 janvier 2012

Chroniques

Des drari. Des hommes, des femmes, des enfants se croisant, chacun avec sa vie, ses habitudes, ses repères, certains heureux de vivre, d’autres moins, certains conscients de leur vie et de ce qu’ils en font, d’autres n’ayant d’autre choix, vivant au jour le jour. 

Qui es-tu toi là-bas, au feu, le regard vide, dans tes pensées, quelle est ta vie, tes envies, qu’as-tu fais de ton temps ? Trimer. Trimer jusqu’à la retraite. 

Que de temps perdu pour des choses inutiles, des déplacements sans but, des actions qui n’apportent rien. Que de secondes brûlées pour satisfaire nos besoins primaires, que d’instants volés aux choses essentielles de la vie. N’avons-nous que pour seul objectif de travailler, se déplacer, attendre dans les bouchons, dans les chaînes, n’avons-nous pas mieux à faire que de répondre 15 heures par jour aux besoins matériels dont nous devons nous soumettre pour enfin pouvoir jouir du temps qui nous reste pour enfin se consacrer à nous, à notre famille, nos amis, aux autres. 

Plus nous avançons, moins nous profitons de cette essentialité, la société nous créant au fur et à mesure de nouveaux besoins, afin de boucher ce vide qui devient alors effrayant pour une population moulée dans un système où l’individualisme est de rigueur, où l’individu n’a pas sa place. 

Tu n’es pas content, tu trouves quelque chose à redire, alors vas-y, revendique, remue tes bras, bouge tes jambes, mais demain, cette case que tu auras laissée vide aura trouvé un nouvel occupant, plus neutre que toi, et dieu sait que la neutralité nous va si bien! Bientôt, on sera convoqués à élire, élire parmi ceux qu’ils ont choisis. Des urnes qu’ils compteront. Des résultats qu’ils nous donneront. Des élus qu’ils peuvent écarter quand bon leur semble. Car l’élu sait comment il a été élu. Mais allons donc tous au vote cette fois. Au moins pour leur faire comprendre ce que nous voulons qu’ils sachent. 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...