RSS

Passe-droits au guichet d’Air Algérie

24 janvier 2012

Chroniques

Voxpopuli : 

Je suis rentré il y a quelques jours d’Allemagne et j’ai voulu acheter sur place, au guichet «Air Algérie» à l’aéroport, un billet Alger/Béjaïa. Discipliné, j’ai fait la chaîne, 5 à 6 personnes me précédaient.
Un monsieur s’est présenté au guichet, il arguait qu’il voulait juste un renseignement sur un vol vers la Turquie. Après quoi, il ferait la chaîne. Jusque-là tout est normal.Passe-droits au guichet d’Air Algérie  dans Chroniques transEn se présentant au guichet, l’agent lui dit de faire la chaîne, mais après avoir eu notre acquiescement, il lui donna le renseignement. Le monsieur se retira. Non content du renseignement qu’il obtint, le monsieur appela quelqu’un, certainement d’Air Algérie. L’agent écoutait la conversation. Le monsieur se représenta devant l’agent avec passeport et argent pour avoir le billet en profitant d’un mouvement de personnes. Je fis la remarque aux gens qui étaient avec moi dans la chaîne, ils me dirent qu’il ne passera pas. Seulement, l’agent d’Air Algérie prit le passeport et l’argent pour lui délivrer le billet. Je protestai et j’étais seul à protester. Personne ne me soutint dans cette protestation. L’agent s’entêta à lui délivrer le billet et le fit malgré mes remontrances allant jusqu’à le maudire devant Dieu et ses créatures. Le monsieur se contentait de me regarder et l’agent et les autres personnes «maâlich». Cela m’a rendu malade. Questions : – Pourquoi l’agent au départ a demandé au monsieur de faire la chaîne alors que personne de la chaîne n’avait rien dit et ensuite s’est entêté à lui délivrer le billet alors que je rouspétais ? – Pourquoi le monsieur a créé ce problème alors qu’il avait tout le temps et qu’il n’avait rien d’urgent à faire. – Pourquoi les gens de la chaîne ont laissé faire sans rien dire que «maâlich» ? Aux deux premières questions, faut voir dans la cervelle des deux fauteurs. Pour la 3e question, les gens de la chaîne, chacun avait un problème, qui de billet dépassé ou de place à réserver. Ils craignaient de ne pouvoir avoir la sympathie de l’agent pour résoudre leurs problèmes s’ils rouspétaient. Voici l’Algérie dans Air Algérie ! Après avoir acheté mes billets, je les ai fait rembourser un quart d’heure après. Je suis rentré par bus, j’ai gardé mon argent qu’Air Algérie aurait pu avoir pour payer cet agent-là. 
M. Arkoub, enseignant Université de Béjaïa 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/01/24/article.php?sid=129195&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...