RSS

un 220 janvier -Il est décédé hier à oran Ahmed BouchaÏb, l’un des groupes des “22”, nous quitte Par : M. Laradj

23 janvier 2012

EPHEMERIDES

ActualitéLundi, 23 Janvier 2012 

un 220 janvier -Il est décédé hier à oran  Ahmed BouchaÏb, l’un des groupes des “22”, nous quitte  Par : M. Laradj dans EPHEMERIDES 28_200_150

Symbole et figure historique de la Révolution algérienne, le moudjahid Belhadj Ahmed Bouchaïb, l’un des membres survivants des 22, s’est éteint,  hier à Oran à l’âge de 92 ans, suite à une longue maladie.  Né le 13 juillet 1918 à Aïn Témouchent, Belhadj Bouchaïb adhère au PPA pendant la Seconde Guerre mondiale et devient adjoint au maire d’Aïn Témouchent en 1947. Dans le même temps, il prend la responsabilité de l’Organisation spéciale (OS) pour toute la région.  En octobre 1948, il accomplit, avec Aït Ahmed, une mission d’entraînement et de reconnaissance dans le triangle Tiaret-Skikda-Vialar. Il fait partie du commando composé de Boudjemaâ Souidani, Mohamed-Ali Khider (à ne pas confondre avec le député du même nom), Omar Haddad et d’autres militants, qui, le 5 avril 1949, commet le hold-up de la poste d’Oran. Recherché par la police française en 1950, il plonge dans la clandestinité, travaille sous un faux nom dans des fermes de l’Algérois et établit des contacts avec les ouvriers agricoles. Il se rallie au courant activiste et est responsable de la région de Blida, avec Souidani, dans le groupe des 22.  Arrêté dès les débuts de l’insurrection, Bouchaïb est, après l’Indépendance, député pour le département d’Oran, membre du Comité central du FLN jusqu’en juin 1965. Mis à l’écart de la gestion des affaires du pays depuis déjà 45 ans, Ahmed Bouchaïb, l’un des derniers membres du Comité des 22, en dépit de son état de santé, puisqu’il vient de subir trois interventions chirurgicales, s’est confié à Liberté en 2008, à la veille de la célébration du 1er Novembre. Il sera inhumé aujourd’hui après la prière du Dhor au cimetière des Chouhada d’Aïn Témouchent.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...