RSS

EL MOUDJAHID, UN JOURNAL DE COMBAT (1956-1962) La voix du peuple algérien

23 janvier 2012

1.LECTURE

Culture : 

Dans cet ouvrage publié aux éditions Anep, vous découvrirez quelques articles rédigés par Abane Ramdane, Lakhdar Bentobbal, Larbi Ben M’hidi, Abdelhafid Boussouf, Krim Belkacem…
Instrument de lutte du peuple algérien, Le journal El Moudjahid, organe du FLN, a été publié dans la clandestinité entre 1956 et 1962. Le tout premier numéro de l’organe central du FLN a été lancé en juin 1956 à Alger. Il y sera imprimé jusqu’en 1957, date à laquelle il prendra le chemin de l’imprimerie au Maroc (Tétouan) et en Tunisie. 120 numéros d’ El Moudjahid furent publiés dont 116 furent retrouvés après l’indépendance. Quatre numéros ont complètement disparu. Plus de 200 articles, 150 reportages, 50 interviews et 150 dossiers furent rédigés pendant cette période. Un journal de combat confectionné par un groupe d’intellectuels militants de la première heure. A travers les 70 feuilles que comptait ce journal, ils entendaient exprimer les revendications d’une cause noble et juste, celle d’un peuple qui aspirait à se libérer du joug du colonialisme. L’équipe rédactionnelle était alors dirigée par Abane Ramdane. Après sa mort, il sera remplacé par Ahmed Boumendjel. Les militantes n’étaient pas en reste : Evelyne Lavalette, Nacima Hablal, Izza Bouzekri, Claudine Chaulet. Elles dactylographiaient les articles et les distribuaient secrètement aux citoyens. Cinq numéros d’ El Moudjahid parus début 1960 furent falsifiés. Phrases tronquées, mots supprimés, paragraphes remplacés… afin de dénaturer les propos du FLN et du GPRA. Dans cet ouvrage publié aux éditions Anep, vous découvrirez quelques articles rédigés par Abane Ramdane, Lakhdar Bentobbal, Larbi Ben M’hidi, Abdelhafid Boussouf, Krim Belkacem… A travers les pages ronéotypées d’ El Moudjahid dans la clandestinité, ils expriment la volonté de tout un peuple : le droit à la liberté et à la dignité. «La révolution du 1er Novembre 1954, sous l’égide du FLN et de l’ALN, est l’expression d’une volonté populaire irrésistible pour la liberté et l’indépendance. Le peuple algérien reprend une autre fois les armes pour chasser l’occupant impérialiste…», écrivait Larbi Ben M’hidi (p.55). Sabrinal El Moudjahid, un journal de combat (1956-1962) Editions Anep, 2011, 141 pages 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/01/23/article.php?sid=129169&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...