RSS

Khalifa, Dhina, El Para et la langue française : ils reviennent par Kamel Daoud

22 janvier 2012

Chroniques

Etrangement, c’est d’abord le temps des soldes de tout compte : on juge le bras droit d’El Para, en attendant son bras gauche et en attendant que l’on puisse juger El Para lui-même. Qui est El Para? Selon sa CNI, c’est un émir terroriste vendeur de touristes étrangers trouvés sur le sol. Il est aussi un bug du système algérien. C’est aussi une affaire de bras : le bras gauche du régime le détient et a trop tardé à le délivrer au bras droit. D’où ce procès par morceaux qui veut ressembler à une autopsie. 
C’est aussi le temps de rejuger l’affaire Khalifa. Etrangement. Comme pour solder un compte, ou plusieurs. Paranoïaques comme nous le sommes tous, on ne peut penser à Khalifa sans penser au régime, ses ailes, ses bras, ses dents et ses ouïes et ses oreilles. Après avoir été de l’argent, Khalifa est une monnaie. Donc quand on ressort l’affaire Khalifa, on s’attend à ses noms connus, des remises en question de l’ancien verdict en feuille de vigne et à des citations pour des noms, aujourd’hui bien installés. L’affaire Khalifa est comme une affaire Boudiaf-bis qui est une affaire Chadli-bis qui est une affaire Meceli-bis qui est une affaire Zbiri-bis…etc. Jusqu’à aboutir à une affaire Abane qui est l’affaire de toutes les affaires et leurs débuts. 

C’est aussi le temps des nuances de la langue française pendant le cinquantenaire de l’indépendance. L’avez-vous remarqué ? Le gouvernement ne cesse de creuser cette langue pour dire ce qu’il ne dit pas. Exemple : A Paris Medelci a expliqué qu’il s’agit d’une explication des «réformes» et pas d’une «audition». Ses services se sont même astreints à faire dans l’étymologie archéologique pour dissoudre l’évidence. Quelques semaines après, on nous explique que le dinar algérien a subi une «dépréciation» et pas une «dévaluation». Cela entre dans le cadre du cadrage du langage : les émeutes sont des troubles et même les preuves de la démocratie algérienne. La pauvreté est un indice. Les ratages sont des délais. Les méchouis sont des séminaires… etc. Il y a un étrange rapport incestueux entre la linguistique et la dictature, le long des deux derniers siècles. A creuser. 

C’est aussi le temps des paradoxes : comme le répètent, sans cesse, les internautes anonymes algériens, «Quelle est la différence entre un Emir gracié et payé ici, dans le cadre de la Réconciliation» et «un Dhina arrêté à Paris par la France, dans le cadre des Guantanamo personnalisés et sur commande ?». On ne sait pas. Cet étrange affaire est étrange : on peut défendre l’homme mais dans le malaise. On peut se taire mais dans le malaise. On peut s’aventurer à expliquer mais dans le malaise. La seule vertu de cette affaire est qu’elle provoque le malaise, signe que l’Algérien n’est pas décédé peut-être. 

Question : si on jouait sur le casting ? Remplacer par exemple, par case, Khalifa par Dhina, Dhina par El Para, El Para par un mot français rare ou un mot français rare par le bras droit d’un Emir et ainsi de suite. Pourra-t-on comprendre mieux et l’essentiel ? 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...