RSS

«Gouverner c’est surtout… prévoir !»

22 janvier 2012

Chroniques

La chronique de Benali Si Youcef

Oran, Aujourd’hui

«Gouverner c’est surtout… prévoir !»

Les opérations de démolition des immeubles désaffectés, annoncées depuis déjà deux ans, ne sont toujours pas prêtes d’être lancées. On sait que pour éviter de nouvelles occupations illicites de ces immeubles évacués par des familles relogées, les services communaux avaient muré tous les accès et détruit partiellement quelques «parties communes» dans les bâtisses désaffectées. 
Mais ces mesures préventives n’ont malheureusement pas été suffisantes à éradiquer le phénomène du squat perpétuel des immeubles déclarés en ruine et devant être rasés. Malgré les instructions du Wali d’Oran, qui a plusieurs fois a insisté sur la nécessité de démolir les immeubles évacués afin d’éviter le problème de squat, mais aussi pour récupérer des assiettes foncières indispensables au lancement de nouveaux projets, ce dossier n’a toujours pas été finalisé.
Et en attendant leur démolition, les immeubles concernés sont «pris d’assaut» par des bandes de squatteurs très organisées qui n’hésitent pas à démolir les murs de parpaings érigés aux différents abcès. Ainsi, selon des sources proches de l’APC, pas moins d’une trentaine d’immeubles évacués ont été réoccupés ces dernières semaines, notamment au centre-ville, à Sid El-Bachir, El-Badr et Sidi El-Houari.
Et on indique que plus de 150 bâtisses recensées par les services de la daïra à travers la ville d’Oran sont concernées par cette «problématique de la démolition». Un dossier qui en réalité n’a jamais été convenablement étudié et cerné par les autorités locales successives, des anciens walis soucieux avant tout de boucler le meilleur bilan chiffré en matière de «relogement» et de «recasement» de familles dites sinistrées. Car selon des spécialistes, la démolition des habitations menaçant ruine à travers le vieux tissu urbain oranais serait loin d’être une mince affaire pouvant être confiée à quelques artisans ou entrepreneurs amateurs.
La démolition des bâtisses en ruine, qui concernent également des immeubles appartenant à des privés souvent difficile à contacter, doit faire l’objet au cas par cas d’un diagnostic technique, devant permettre d’identifier l’impact sur l’habitat voisin et les procédures de démolition propres à chaque type de structure. Or, bon nombre de ces immeubles situés au cœur du tissu urbain, posent un problème complexe pour leur démolition car leur charpente en béton est ancrée aux îlots d’habitations voisines. Cela nécessite donc des interventions spécifiques coûteuses, devant mobiliser des compétences, des moyens et des crédits importants.
Et là encore, Oran a du attendre l’arrivée du Wali en poste, M. Mohamed Boudiaf, pour bénéficier enfin d’une sérieuse prise en charge de ce dossier.
Des moyens financiers viennent d’être engagés, et une cellule technique composée d’architectes, d’ingénieurs et autres spécialistes a été installée pour cerner les périmètres et les paramètres d’intervention à travers les îlots des immeubles concernés.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...