RSS

RENCONTRE AVEC L’ÉCRIVAIN KAMEL BOUCHAMA De la fierté d’être algérien

20 janvier 2012

LITTERATURE

CultureJeudi, 19 Janvier 2012 

Par : Amine IDJERRENCONTRE AVEC L’ÉCRIVAIN KAMEL BOUCHAMA  De la fierté d’être algérien dans LITTERATURE 10_200_150

L’histoire ne cesse de livrer ses secrets. à chaque fois que l’on croit la maîtriser, des événements, des informations surgissent pour non pas casser ce qui a été établi, mais pour y apporter un surplus d’informations ou d’en corriger d’autres. Le commun des quidams, souvent, est pris, voire emprisonné dans les filets des faits rapportés, sans pouvoir confronter les sources. Par manque de moyens ou d’outils. 

Mardi à 15h, au Centre des loisirs scientifiques (établissement Arts et Culture), l’écrivain et ancien ambassadeur à Damas, Kamel Bouchama, a animé une conférence-débat. Intitulée “Les Algériens d’Ouled Echam”, cette rencontre a été un cours d’histoire, permettant à l’orateur de remettre certaines pendules à l’heure sur certains faits avancés. Car selon lui, “une partie de l’histoire algérienne est occultée ou sciemment oubliée”. 
De prime abord, il a tenu à corriger cette “croyance” qui soutient que les Algériens ne se sont pas installés à Bilad E-Sham (Syrie, Liban, la province d’Alexendrette — actuellement rattachée à la Turquie —, Jordanie, Palestine…) avec l’arrivée de l’émir Abdelkader et sa famille à Damas, capitale de Bilad E-Sham, en 1855. Car il était parti avec une petite suite. En effet, M. Bouchama a affirmé que “la présence des Algériens à Bilad E-Sham remonte à plus loin que cela, précisément au 12e siècle”, qui ont pris part à une bataille contre les croisés. Laquelle bataille a été menée par Abou Madyane Choaïb El-Ichbili (communément appelé Sidi Boumediene). 
La participation des Algériens n’était pas fortuite. Elle répondait à la demande de Salaheddine Al-Ayoubi qui avait fait appel aux dirigeants musulmans (période des Almohades) afin de l’aider. Et c’est dans l’une de ces batailles que la troupe d’Abou Madyane (qui y perdit son bras) avait vaincu l’ennemi et libéré Jérusalem. Certains sont retournés en Algérie, alors que beaucoup sont restés dans cette ville. 
Ils se sont vu attribuer, en guise de remerciements, la partie ouest de la cité qui, aujourd’hui, porte le nom de “quartier des Maghrébins”. Pour revenir à la présence effective des Algériens dans cette région, le conférencier a déclaré que l’exode a réellement commencé avec l’occupation française. Certains fuyant la misère, d’autres ne supportant l’idée de vivre sur “une terre dirigée par des impies”. C’est beaucoup cette “raison” qui les a plus encouragés à abandonner terres et maisons et trouver une certaine quiétude en ces contrées musulmanes. Tout au long de son intervention, Kamel Bouchama a mis en avant l’apport des Algériens dans cette région, mais également la réputation dont ils jouissaient : aimables, affables, sérieux… Par ailleurs, il a également saisi cette occasion pour préciser certains points, dont celui relatif à l’apport conséquent de l’émir Abdelkader en Syrie. En effet, il a pu retarder de 60 ans l’occupation française dans ce pays, ainsi que sa contribution dans la construction du canal de Suez… L’histoire ne cessera de livrer ses secrets, car la conclusion de cette rencontre est que les Algériens ont beaucoup fait et les exemples sont nombreux.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...