RSS

Trop compliqué maman !

17 janvier 2012

Contributions


R. M., jeune Algérien (plus pour très longtemps, j’ai 30 ans et toujours au chômage technique ou pseudotechnique). J’envoie ce message en espérant que Le Soir d’Algérie arrivera à faire entendre ce cri de ras-le-bol à l’administration algérienne à cause de cette bureaucratie qui me sort par les yeux et les oreilles ! J’en ai et on en a tous marre de ces dossiers qu’on nous demande pour postuler à des offres d’emploi dans la Fonction publique (pour ne parler que de ce cas spécifique qui me concerne en particulier) et de ces chaînes interminables dans les mairies et les tribunaux chaque jour de la semaine et de l’année.
Je trouve normal de constituer un dossier de 1 000 documents (j’abuse un tout petit chouïa) UNE FOIS QU’ON EST RECRUTÉ, mais constituer un dossier d’une vingtaine de documents pour postuler à une offre d’emploi ! C’est à se poser des questions et de très sérieuses questions, surtout quand on postule comme moi à une dizaine d’offres par an. Juste pour vous donner une idée de la chose, je vous fais un petit récapitulatif d’une partie des documents que l’administration nous demande à chaque fois. Supposons que vous avez 10 dossiers comme moi, ce qui nous donne :
- 10 extraits de naissance.
- 10 fiches individuelles.
- 10 casiers judiciaires et 10 nationalités à 30 DA l’unité. Je signale rapidement que c’est très rentable pour l’Etat algérien et l’administration qui ne s’en prive pas pour les demander dans n’importe quel dossier, je me répète encore, dans n’importe quel dossier !… c’est à se demander pourquoi j’ai une pièce d’identité ALGÉRIENNE sur moi.
- 10 certificats de médecine générale et phtisio à 50 DA l’unité, car il faut faire vivre nos concitoyens médecins qui n’ont pas assez de travail avec les vrais malades d’après nos responsables… (faut se souvenir que c’est juste pour postuler…).
- 10 attestations de résidence : où il faut que l’hébergeur se déplace pour légaliser l’hébergement avant de pouvoir faire l’attestation de résidence, une gymnastique pas possible qu’on ne peut admirer que dans notre beau pays. Car notre administration n’a toujours pas compris le but réel de ce document… Faut aussi qu’on m’explique la différence entre une attestation de résidence et un certificat de résidence. Une administration qui se complique la vie pour rien ! Tout ça me fait penser à ma mère qui me dit à chaque fois, faut-il avoir une résidence pour faire une attestation d’hébergement ou il faut une attestation d’hébergement pour avoir une attestation de résidence ! Trop compliqué maman !
- 10 copies légalisées des diplômes, de la pièce d’identité, service militaire et j’en passe…
- … etc. etc. etc. Enfin, avec de tels dossiers, et un cerveau un tout petit chouïa cartésien comme le mien, on se demande forcément si les responsables de la Fonction publique veulent nous faire passer un message bien précis du style «vous n’avez aucune chance d’être recrutés donc vaut mieux ne pas envoyer de dossier» ou un truc dans le genre en essayant de nous décourager avec les interminables files d’attentes des mairies. Car si c’est le cas, ils se trompent et ils se trompent grave puisque on est immunisé contre les files d’attente grâce aux gènes de nos pauvres parents qui ont passé la moitié de leur vie dans des files d’attente. Il m’arrive même le soir de faire des cauchemars, je «cauchemardesque » que notre administration publique s’est modernisée et a fait de nouvelles réformes. Les mairies sont vides, plus de files d’attente, un vrai cauchemar ! Trêve de plaisanteries, faut vraiment revoir tout ça, car quand je vois l’affluence des gens dans les mairies et les tribunaux pour les casiers judiciaires, nationalités et autres documents bidons pour pouvoir postuler à une offre d’emploi, ça me donne envie de pleurer !!! Si l’administration algérienne calcule la productivité de ses employés en nombre d’extraits de naissance, fiches individuelles, fiches familiales, casiers judiciaires, nationalité, attestations de résidence, et j’en passe, qu’on délivre alors on est vraiment dans une m… pas possible. Excusez-moi le terme. Faut signaler aussi que l’argent utilisé à la mairie et aux tribunaux pour le papier, les stylos, les imprimantes et tout le reste, c’est de l’argent public, C’EST NOTRE ARGENT et ça me fait chi… de le voir gaspillé par des décisions idiotes. Si on arrive à changer ces futilités qui me font et nous font perdre notre temps, ça sera un début pour changer les grandes choses.
Reydha

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2012/01/17/article.php?sid=128844&cid=49

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...