RSS

Nif khoroto par El-Guellil

17 janvier 2012

Chroniques

Nez droit, nez aquilin, busqué ou crochu. Nez en bec d’aigle, pointu en lame de couteau, écrasé ou épaté, nez en pied de marmite, en patate. 
Nez retroussé, en trompette, installé entre le front et la lèvre supérieure, avec ça vous «pava…nez»… morveux ! C’est cet organe où s’installe le plus aisément la bêtise (comme disait Proust), c’est ce nez que nous avons choisi pour symboliser ce qu’il y a de plus cher chez l’homme : l’honneur, Ennif. 

A vue de nez, nous avons tous été «me-nez» par le bout. Ils nous ont caressés dans le sens du poil, si longtemps, sans que l’on puisse sentir quoi que ce soit. Nous avons été les premiers à discourir au sein de l’ONU, dans la langue de l’Anif (lire alif, car je suis enrhumé). Ce même nif nous a fait sortir dans les rues, soutenant haut et fort l’Irak et la science d’El Khaouarizmi. Que de manifs. A ce moment, d’autres appartenant à la même civilisation de l’Anif, refusant de se prendre pour Nifer, ce noyau de la terre, ont su se faire discrets, pour voir leur dette extérieure effacée… Entre El Khaouarizmi et Khaoua… ils ont préféré Errezma…Ils s’en sont sortis le nez en l’air, et nous… le nif indemne et l’économie à plat, en train de nous bouffer le nez….» malme…nez» dans une situation à laquelle la «nez-ologie» n’a pas encore trouvé de nom. 

Au vu de tous, la liste «nez-crologique» ne cesse de s’allonger… snif… snif. Pêle-mêle sont inscrits des «ai-nez», des «nouveaux-nez»… Nez-vrose partout. Sauf là où tout se «nez-gocie». Dieu merci tout n’est pas «nez-gatif». Confrontés à la dure réalité, nous avons compris que la société devait prendre en charge ses «destinez». Une prise de conscience est «nez», des partis aussi, même s’ils sont «parrai-nez» par quelques-uns qui ont froissé la page d’histoire… il y a un début à tout… Commençons donc par le début, faisons ce pourquoi on est payé, mouchons-nous… L’histoire risque de nous passer sous le nez.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...