RSS

Distingué par le PEN CATALAN, en Espagne. L’écrivain Algérien Salem Zenia reçoit le prix international “ la voix libre”

13 janvier 2012

1.LECTURE


le 27.11.11 | 15h38

| © El Watan

L’association des écrivains catalan « Le PEN CATALAN », en Espagne, a octroyé à l’écrivain Algérien d’expression amazigh (berbère), Salem Zenia, le II Prix International « Voix Libre », dédié spécialement aux auteurs qui ont défendus et qui continuent de défendre  la liberté  d’expression.

L’Institut Raymond Llull dans  son  communiqué, a précisé que ce prix a été accordé à       l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de l’Écrivain, organisé par le  PEN Catalan en collaboration avec différentes institutions et entités des îles de Majorque.

La remise du prix a été suivie d’une série d’activités littéraires notamment à Agramunt (Lleida), à Palma de Majorque, à Barcelone et à Ibiza avec comme slogan « La parole brûle le feu ». Par ailleurs, un récital de textes écrits depuis la prison, intitulé « Casser les barreaux » a eu  lieu au  Musée Llorenç Villalonga de Binisalem.

Poète et romancier de langue amazigh, Salem Zenia est né le 26 septembre 1962 à Fréha (Tizi-Ouzou). De 1990 à 1995, il a travaillé comme journaliste à l’hebdomadaire régional Le pays/Tamurt,jusqu’à sa cessation de parution. Il fonde plus tard, avec son ami Moh Si Belkacem, le bimensuel Izuran, orienté essentiellement vers la promotion de la culture et de la littérature amazigh.

Il a en outre publié deux recueils de poèmes à Paris Les rêves de Yidir (Tirga n Yidir) et Printemps (Tifeswin). Par contre son dernier recueil Soleil aveugle (Itij aderghal) a paru à Barcelone en 2008. Toujours chez l’harmattan, il a publié deux romans Tafrara (L’aube) et Ighil d wefru (Le sabre et le goupillon) qui a reçu le prix Apulée de la Bibliothèque nationale en 2004. Signalons que son premier roman Tafrara est réédité en Algérie par les éditions Tira de Brahim Tazaghart.

 

 

Ali Ait Mouhoub

© El Watan

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...