RSS

10 janvier 2012

Contributions

Ali Baba et les quarante islamistes : tout est bon pour se replacer, même l’indécence. Pour expliquer comment il veut lui aussi « monter » sur le dos de Bouazizi & Cie et se refaire un califat à zéro dinar, Soltani use de tout. D’abord de son ancien colocataire d’en dessus, Ahmed Ouyahia qu’il accuse, en tordant la syntaxe, d’une sorte d’insulte incompréhensible pro-française et anti-Turque. Pourquoi ? Parce que Soltani et son MSP veut lui aussi se proclamer fils du grand Turc, Dey de la nouvelle Porte Sublime et protecteur de la future Régence d’Alger ou l’Emirat du Maghreb central. Le Califat des Turcs s’étend et le genre de Soltani y retrouve une nostalgie politique du Califat suprême. 

C’est cependant l’autre argument qui fait rire : celui où Soltani explique à la presse d’hier, qu’il s’est retiré de l’Alliance présidentielle parce que le poste de Premier ministre n’est pas tournant. De quoi s’esclaffer jusqu’au jugement dernier du dernier jugé ! Cet homme qui obéit au doigt et à l’œil « aux gens de la décision », comme il le dit dans son langage féodal, qui a promis des dossiers et des révélations avant de se repentir sans même prendre le maquis, qui a mangé pendant dix ans un salaire chez ceux qui lui ont demandé de ne pas parler la bouche pleine, explique, dix ans après, qu’il se retire parce qu’on ne lui a pas donné l’occasion d’être Premier ministre. De quoi s’étrangler devant tant d’outrecuidance et d’insolence : cet homme prend les 36 millions qui ne l’écoutent pas pour des thons. Cet homme a mangé, mâché et dévoré et, dix ans après le premier repas gratuit, ose faire la grimace en expliquant qu’il y avait un peu trop de sel ou de poivre. Cet homme qui sait qui nomme le Premier ministre et pourquoi il a été utilisé, lui, l’islamiste de poche, comme décor et comme arnaque du faux pluralisme in vitro, ose aujourd’hui faire sa campagne sur des mensonges en live et se proclamer du sang des martyrs et de la défense antiaérienne contre la France. De quoi mourir ou partir : au mauvais goût d’être un islamiste de service, cet employé ajoute aujourd’hui la grossièreté des canulars en public. 

Reste qu’il ne s’agit pas seulement de lui mais de tous les autres du conte islamiste algérien. Tous les islamistes de service se réveillent ces temps-ci, important leur enthousiamse des autres pays du Maghreb, comme ils importent leurs doctrines et leurs convictions pour faire la démonstration de force orale, parler de changement et se souvenir des Algériens qu’ils n’ont pas tués ou des algériennes qu’ils veulent enterrer vivantes. Tous ces barbus de commande se regroupent, parlent de démocratie et de réformes, eux, qui ont la polygamie du régime et se nourrissent de ses deniers, osent aujourd’hui parler de révolution, la leur, assise ou accroupie pour être plus précis. 

Avez-vous déjà mangé des cheveux ? C’est le goût exact de ces gens-là. 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...