RSS

Science par El-Guellil

28 décembre 2011

Contributions


Manifestation soudaine ou aggravation d’un état mor bide, voilà la définition du mot crise fi Larousse. La blonde, elle, la blonde Zogha, ma voisine d’infirmière, ne donne aucune définition de la crise financière. Comment le pourrait-elle quand des économistes, et pas des moindres, sont unanimes à observer «l’insuffisance des outils d’analyse à même de favoriser la compréhension précise de la crise financière qui touche l’ensemble des systèmes économique de la planète ?» 

La blonde Zogha, ma voisine d’infirmière, à la limite, pourrait vous parler de crise cardiaque : «Ayayaye, vous dira-t-elle, l’infarctus du myocarde, si tu ne t’y prends pas à temps, c’est direct la convocation chez Moulana !». La crise de nerfs, nous autres Algériens, on l’a apprivoisée el-meskina. Qui de nous n’est pas en état d’agitation avec ou sans crise? Familièrement, on appelle ça kerrèze. C’est-à-dire le kérosène lui est monté à la tête. En bon français, on dit de quelqu’un qui a un brusque accès de colère et qui perd la maîtrise de soi qu’il a crisé : c’est dire que ma blonde infirmière, y’a pas que «libra» et la seringue dans ses bagages. 

Elle peut vous parler de la crise économique qui a traversé le pays, quand, pour l’acquisition d’une plaquette d’oeufs, il fallait connaître le patron des douanes afin qu’il intervienne auprès du planton de Souk el-Fellah. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire pour une omelette ! La crise de logement aussi, elle pourrait vous réciter toute une poésie pour bite-et-cousina… Sur la crise de confiance qui règne fel bled aujourd’hui, elle n’aime pas s’étaler. 

En conclusion, elle vous dira que tout est en crise, tout coule comme le «Titanic». Et ce n’est pas pour rien que l’acteur principal s’appelait «Tom Crise». Alors la crise fi Nancière, fi Alger ou fi Ouahrane, fina, fina, on doit la prendre au sérieux. 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...