RSS

Fiesta par El-Guellil

27 décembre 2011

Contributions

L’an tire à sa fin. La date va changer. Comme si cela pouvait changer quelque chose. Les jeunes seront moins jeunes et les vieux plus âgés. C’est tout. Ça se fête. Et comme à l’approche de chaque occasion, les commerçants nous font la fête. Fiesta par El-Guellil    dans Contributions trans
Comme les esprits, les prix sont pris de folie. (il y a trop de répétitions, elles sont voulues). Tout a doublé, sinon triplé. Il n’y a que le pouvoir d’achat qui se «rachitise». Chose paradoxale, il y a la ruée partout et sur tout. Chez le boucher, on se commande la dinde. Oui monsieur, vous avez bien lu la dinde. Ce n’est pas une farce. La boulangerie se met à la bûche. Il est vrai qu’elle est exposée en vitrine, mais elle sort des labo-du khbiz, se frayant un chemin entre les éclairs, à une vitesse vertigineuse, mestoura dans une bourse noire. Un voile pour cacher la fête, un voile pour ne pas gâcher la fête. Des sapins, oui il y en a en vente. Des chapeaux du père noël, oui tout de rouge, tout de blanc. «Joli papa noël quand tu descendras…» est aussi fredonné. Les parents achètent «c’est pour faire plaisir aux enfants» disent les uns. «C’est pour faire comme le voisin» rétorquent les autres. 

«C’est un bijou, c’est ton cadeau de fin d’année, c’est pour toi omri», dit-il, lui qui, il y à peine six mois jeb omra. On ne parlera pas dans cet espace d’alcool. Car si on vous disait que les prix ont flambé, vous allez nous coller l’étiquette de buveurs. Buveurs c’est vrai qu’on l’est, mais buveurs d’informations. Il y en a même celles qui nous saoulent et celles qu’on avale de travers. Des dîners dansants ya dini ! Ça coûte la peau des fesses. Mais la fête n’a pas de prix. C’est déjà complet. Les Ouled bled n’y vont pas, bien entendu. Ce sont les étrangers. Les étrangers à la ville. Les Ouled bled changent ainsi de ville pour devenir étrangers dans une autre ville. On s’embrassera à minuit. Comme fi aïd. El fishta bat son plein. Et l’hypocrisie aussi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...