RSS

Quelles similitudes et quelles différences entre Boumediene et Bouteflika

26 décembre 2011

Histoire

 Si vous deviez comparer les deux personnages, Boumediene et Bouteflika, son ministre des Affaires étrangères, quelles similitudes et quelles différences seriez-vous tenté de mettre en évidence ?

Le compagnonnage de Bouteflika avec Boumediene a laissé une empreinte certaine sur le mode opératoire du président de la République actuel vis-à-vis des hommes et des situations. Comme celui qui l’a formé, l’actuel chef de l’Etat ne tranche jamais dans le vif – sauf cas de force majeure – laissant les situations évoluer parfois jusqu’au pourrissement avant de cueillir à point nommé le fruit mûr. Mais ce qui sépare les deux hommes est plus significatif. Sur le plan du mode de gouvernance et des choix politiques sur lesquels il repose, soulignons que Boumediene aurait consacré l’intégralité des recettes pétrolières à l’investissement productif. Jamais il n’aurait toléré les dépenses dispendieuses d’aujourd’hui ni d’ailleurs ces placements inconsidérés en bons du Trésor américain. Boumediene, par ailleurs, est un nationaliste ombrageux et déterminé. Il n’aurait jamais admis – fâcheux précédent au demeurant – que son chef du gouvernement, sans argument essentiel, se déplace à la résidence de l’ambassadeur de France pour déjeuner avec un secrétaire d’Etat français de second rang. De même, il n’aurait jamais autorisé son ministre des Affaires étrangères – comme s’il devait aller à Canossa – se faire auditionner, à Paris, par des députés de l’Assemblée nationale française. Paradoxalement, Boumediene était doté, par ailleurs, d’un esprit pragmatique développé. Sous son règne, il n’y aurait jamais eu cette politique sinueuse dans le domaine de l’énergie. La loi sur les hydrocarbures que le gouvernement s’apprête à réviser – après l’avoir faite déjà adopter par le Parlement dans une première version avant de la faire abroger  – n’aurait jamais connu cette destinée en zigzag. Pour garantir la prise en compte efficiente des intérêts algériens, la préparation de cette loi aurait été longue et laborieuse, avec un large spectre de consultations. Mais, une fois promulguée, elle aurait eu une durée de vie importante, économiquement significative, vingt ans peut-être. C’est, sans doute, cette capacité à agir, pragmatiquement, qui explique que, nonobstant ses positions tranchées de politique étrangère, Boumediene ait pu entretenir des relations économiques solides, mutuellement profitables, avec les Etats-Unis.

Mohamed Chafik Mesbah. Ancien officier supérieur de l’ANP et politologue*

«Le souvenir de Boumediène renvoie, malgré les privation endurées, à une forme de grandeur nationale»

le 23.12.11 | El watan

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...