RSS

El gouala par El-Guellil

17 décembre 2011

Contributions


- Chkoun entouma ? Pour qui vous vous prenez pour critiquer et remettre en cause tout ce qui se fait ?» Mon dieu, la question assassine ! 

- Nous, nous sommes des oualou, nous autres qui travaillons à la sueur de notre front. Nous sommes des anonymes qui n’appartiennent à aucune tour, et qui n’attendent surtout pas notre tour dans cette queue nationale. Sauf que nous pensons que participer à la vie politique avec les moyens que l’on possède est un droit citoyen. Nous sommes les gouala. Critiquer les personnalités qui se proposent à la sphère publique est plus qu’un droit, c’est un devoir. Zid beziada, ce n’est pas parce qu’on montre du doigt leurs maladresses qu’on les hait. Et pour participer, à notre manière, à la vie politique de notre pays, on ne va pas attendre le feu vert des non-anonymes ni la baguette d’un chef d’orchestre pour un chant à l’unisson. Nous autres anonymes Algériens n’attendrons pas «les placeuses » politiques pour placer nos opinions. Placeuses qui nous promettent, à chaque échéance politique, blaça, sûrement des strapontins dans un théâtre macabre. 

- Rakoum ghaltine bezzaf. Le pays n’est plus ce qu’il était. 

On est conscient de l’existence, parmi les anonymes, de gens qui pêchent dans les eaux troubles, qui sèment la zizanie, qui diffament et qui font un travail de sape systématique. Les perturbateurs, les khallata, fi koul corporation, ont toujours existé et existeront toujours. 

Amala que faut-il choisir? Bâillonner les «non-moulés» au risque de rendre un service inestimable à la médiocrité ambiante ou bien les laisser dire en acceptant de recevoir, de temps en temps, quelques coups, d’ailleurs inévitables, dans l’arène politique? Yal khaoua, il n’y a pas de démocratie sans une presse libre, diversifiée, fiable. Pas d’identité non plus dans un État si nul ne renseigne les citoyens. Pas de société lucide et solidaire sans une vie intellectuelle et culturelle déployée à divers paliers. Sur chacun de ces fronts, depuis dix-sept ans, nichés dans ce coin, tranche de vie, on tente de rappeler que nul n’a le monopole du patriotisme. 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...