RSS

Raison de vivre par El-Guellil

5 décembre 2011

Contributions

 

Raison de vivre  par El-Guellil dans Contributions spacerIl a perdu la raison, disent-ils. Oui il a perdu leur raison. Mais sa raison de vivre, à lui, n’est pas la même. Le fou! C’est normal quand le discours commence à ressembler à un ciel bouché et l’avenir lui-même est réputé sans avenir. Finis les amours faciles, le temps des vaches grasses. Chômage et sida pour tout le monde. Les bambins pleurent déjà leur futur comme des jeunes morts. Ils arrivent à l’école couverts comme des oignons et sous leurs tabliers imposés, une couche de chagrin, une autre de peur sur une autre couche d’inquiétude elle-même couverte de rancœur, de colère, de renoncement furieux et… absents, on leur fait un cours sur l’indicatif présent. L’enseignant n’est plus un repère, ni un exemple à suivre. Ce n’est pas de sa faute. Lui aussi n’arrête pas de se battre pour un minimum de bien-être pour pouvoir transmettre. Des moyens, des outils de travail, des programmes qui changent chaque année scolaire, un lot de tracas… Il se trouve parmi eux qui se voient obligés d’enseigner une matière qui n’est pas de leur domaine.         A un prof de maths encadrant un cours d’arabe parce que l’institutrice de la matière est en congé de maternité répétitive… cheikh, lui demande, un jour un enfant qualifié, par ses notes, de cancre. Pourquoi en français on met une majuscule devant le nom propre et en arabe ça n’existe pas. Sale temps pour l’enseignant d’arabe occasionnel. « C’est tout simplement parce qu’en arabe tous les noms sont propres, ils n’ont pas besoin de majuscules et on n’a pas le droit de différencier, tel nom d’un autre nom, on est tous égaux ». C’est tout ce qu’il a trouvé comme réponse-esquive. Ne voilà-t-il pas que deux jours après il reçoit le père de l’élève cancre, qui lui reproche d’inculquer des idées communistes aux enfants.

Il a perdu la raison, disent-ils. Oui il a perdu leur raison. Mais sa raison de vivre, à lui, n’est pas la même. Le fou!

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...