RSS

La soukerie par El-Guellil

29 novembre 2011

Non classé

 

                         C’est le souk ! C’est toute la ville qui se transforme en souk. Il ne se trouve pas un quartier qui échappe à la «soukerie», et tout ce que cela engendre comme désagréments pour les riverains. Au point où les services de police ne savent plus où donner de la tête. Zmène, c’était clair, des agents étaient affectés sur des sites précis, mais là, ça pousse partout. Les services de la commune ont beau renforcer leurs équipes et multiplier les tournées des camions de ramassage d’ordure, c’est peine perdue. Barouita devant berouita, carro, puis un autre carro et c’est un marché improvisé qui s’installe. Dans la durée. Bien entendu, ces marchands occasionnels doivent se nourrir. Du coup, le barbecue de fortune va se frayer une place. Comme il n’est pas à la portée de tous, la restauration se diversifie. Karentita, chamia, lbène, toute une population se met au service de la «soukerie».

 Autant les désagréments se multiplient, autant, en catimini, les riverains se disent «ça rend quand même service ce souk, on n’est pas obligés de faire des kilomètres pour un kilo de pomme de terre». Comme quoi, la situation arrange et dérange. La soukerie ne peut s’imposer que si elle trouve clientèle. El la clientèle ne peut se débarrasser de la soukerie que si elle la déserte. Ce n’est pas en l’alimentant, ce n’est pas en organisant un service de sécurité tout autour, ce n’est pas en nettoyant après un départ qu’on aura réglé le problème. Cela rappelle un peu ce maire qui, croyant bien faire, avait tout fait pour installer l’eau et l’électricité dans un bidonville. Dès que les habitants ont eu des compteurs électriques, ils avaient droit à la résidence. C’est après, quand le bidonville devenait gênant, qu’il a tenté de raser les habitations précaires. Mais où les loger? Voilà toute la soukerie…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...