RSS

Moins et moins par El-Guellil

8 novembre 2011

Contributions

Primo, on nous apprend que le métro ça y est, il roule. Alger va être moins asphyxiée par les tonobils. Ouf, on avait peur que la crise économique internationale nous fasse des bobos pas très beaux. Secundo, et c’est la bonne nouvelle, la meilleure: au ministère de l’Agriculture, on nous promet que pour l’an prochain, le mouton sera moins cher que l’année qui vient de s’écouler.

Comment comptent-ils procéder, manich au courant. Mais avec tous les spécialistes et experts qui émargent dans cet organisme, cela ne m’étonne guère. Ils nous l’ont déjà prouvé avec la pomme de terre. Ils ont stocké des tonnes et des tonnes dans des chambres froides pour les déstocker quand le besoin de frites s’est fait sentir. Résultat: la veille de l’Aïd El-Kébir, au marché de mon quartier réputé pour être le moins cher, le kilo a coûté 70 dinars. Alors que quelques jours auparavant, on pouvait faire sa purée à 35 dinars. C’est vous dire toute l’efficacité de l’opération.
Pour le mouton, c’est sûrement tous les spéculateurs et maquignons qui seront mis en prison. Ou bien ils vont nationaliser tout ce qui bouge à quatre pattes. Car mettre des agneaux dans des chambres froides, c’est franchement pas très faisable. Peut-être que nos jnoun de l’agriculture ont trouvé une méthode pour momifier lekbech vivants et les réanimer quelques jours avant les fêtes. Va savoir s’ils ne vont pas ramener des brebis pondeuses gérées par l’emploi des jeunes et abandonner le projet des cent locaux commerciaux par commune qu’on destinait aux chômeurs.

Mais les mcharkine el-foum disent plutôt qu’il y a eu méprise dans le discours: un lapsus a fait dire aux responsables de la Filaha «mouton» au lieu d’Algérien, et qu’il fallait donc comprendre que c’est la valeur de l’Algérien d’en bas qui chutera, c’est-à-dire que nous allons narkhassou! Allah ijib el-khir, a dit l’un. L’autre lui a répondu: «El-khir, ce n’est pas ce qui manque. Allah ijib celui qui le distribue avec égalité.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...