RSS

Chroniques des jours sans-Le roquet en sa niche

7 novembre 2011

Contributions, Mohamed Benelhadj

Auteur    : Benelhadj Mohamed

Le président syrien a prévenu les puissances occidentales qu’un séisme ébranlerait le Proche-Orient en cas d’intervention armée. Les observateurs sont dans l’angoisse que ce criminel aux petits pieds en révélât la puissance sur l’échelle de Richter. Et le monde tremble depuis cette annonce faite au Sunday Telegraph. Le menton plus haut que sa cervelle, il nous rejoue la scène éculée et désopilante d’un chef de guerre arabe à la veille de faire tonner les cieux.
Pourtant nous en eûmes jusque là de ces mimiques mussoliniennes si bien décrites par C.Chaplin dans « Le dictateur », ce chef-d’œuvre immortel de l’histoire du cinéma.


On peut trouver à juste raison de la hauteur de vue, un projet, le verbe cinglant chez Nasser. Moins de superbe mais l’aplomb chevillé au corps chez Saddam. Arafat était roué mais tragique dans l’adversité. A la comparaison, l’âge du caporal mis à part, c’est à un remake kadhafien, psychopathie, rusticité et insolence, que nous convie le Damascène. La variante se trouve dans la pitoyable logorrhée extraite d’éléments de langages destinés à ébranler ses maîtres. Après « la mère de toutes les batailles » de son frère ennemi  baathiste, qui s’avéra d’une juvénile atrophie, voici « la ligne de faille », indépassable dans sa tête de linotte. La détermination des occidentaux, pour de sombres  raisons, d’en finir avec les vieilleries du siècle dernier, a pourtant de quoi l’alerter.
Et les mêmes cheminements, dans la même fatalité qui conduisit ses pairs à leur perte, font leur sillon, jour après jour. Un Conseil national large de toutes les composantes de l’opposition, des désertions de plus en plus nombreuses parmi les fidèles, des pressions de moins en moins nuancées de « la communauté internationale ».
Et le roquet d’aboyer ses stupides saillies. Rien que du déjà vu !
Med B.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...