RSS

Tunisie : victoire islamiste ou évolution réformiste? par Mohand Bakir

3 novembre 2011

Contributions

Il faut surtout se garder se tromper de grille de perception de ce qui vient de se produire en Tunisie. Les résultats de l’élection de l’assemblée constituante Tunisienne suscite des réactions idéologiques totalement autistes sur le plan politique. Les partisans de l’Etat islamique crient victoire, alors que les ceux de la sécularisation de l’Etat parlent de périls. Ne faudrait-il pas évaluer ces résultats à l’aune de la nature de l’élection et des engagements avancés par ce parti ?

L’élection qui vient de se dérouler est celle d’une assemblée chargée de rédiger le projet du texte fondateur de la seconde République Tunisienne, et de désigner un gouvernement de transition responsable devant elle. Cette assemblée aura donc à définir les contours de l’Etat Tunisien, à poser ses fondements, à proclamer les libertés et les droits et à créer les mécanismes de leurs concrétisations et de leurs protections. Les 217 membres de la constituante ont une année pour débattre et mûrir le projet de constitution, tout en veillant à la surveillance de l’action du gouvernement de transition.

La plate-forme politique avancée par Ennahda lors de cette élection l’engage sur l’ensemble des thèmes dont se saisira l’assemblée constituante. Il me semble nécessaire de tenir compte de ces engagements dans l’évaluation de cette élection. De la lecture de ces engagements il sera possible de juger du bien-fondé du triomphalisme des uns, et de l’alarmisme des autres. Il y a lieu de se demander si la plate-forme politique d’Ennahada présage de la remise en cause du caractère républicain de l’Etat Tunisien, de sa nature démocratique ? Prône-t-elle la mise sous tutelle du suffrage universelle ? Menace-t-elle la séparation et l’équilibre des pouvoirs ? Remet-elle en cause la souveraineté populaire comme source de légitimité et prône-t-elle l’instauration de plusieurs collèges ? Introduit-elle des distinctions fondées sur le sexe, l’ethnie, les croyances, la capacité ou la richesse ? Se refuse-t-elle au respect des règles du jeu démocratique d’accession et d’alternance dans l’exercice des pouvoirs ?

Dans la mesure où Ennahda a été admis comme un partenaire politique dans le processus de changement. Qu’il n’a pas été dénoncé comme une menace sur ce processus. Son appréciation se fait, dès lors, sur la base de ses prises de positions et de ses programmes. La vigilance ne devrait pas signifier de s’en remettre à la primauté des préjugés et des procès d’intentions. Si le « printemps arabe » aura servi à faire émerger un courant islamo-démocrate – Ennahda avance comme filiation le courant réformiste musulman du siècle passé, peut-être en démarcation par rapport aux frères-musulmans et aux salafistes – qui prône le suffrage universel, l’alternance au pouvoir, le respect du pluralisme et l’acceptation de la différence. Un courant musulman qui voit indistinctement en l’homme et la femme des citoyens égaux en droit. Si cette évolution s’avérait réelle et pérenne, alors nous sommes devant un acquis historique majeur des soulèvements populaires du printemps 2011.

Il reste à voir la concrétisation de ces engagements dans le processus d’élaboration de la nouvelle constitution. A être attentif à la conduite de la mission du gouvernement de transition. Mais aussi à la capacité d’Ennahda à maintenir sa cohésion autour de sa plate-forme politique et à résister aux pressions des salafistes.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...