RSS

Insuffisant en allemand (2e partie)

3 novembre 2011

Histoire

Histoires vraies
Insuffisant en allemand (2e partie)

Résumé de la 1re partie : La décision de Michel Rodler est prise : il va tuer son professeur d’allemand…

Il a déjà envisagé son acte. Il sait que le professeur possède un chalet au bord d’un lac dans la région de Aschersleben ; c’est là qu’il le tuera, et ce sera un crime parfait.
Pour agir, il doit attendre les grandes vacances, et d’ici là il dissimulera soigneusement sa haine, pour être ce garçon sympathique et désinvolte que tout le monde aime bien. Pourquoi ne serait-il pas un héroïque, même ?
Lors d’un échange d’élèves au Canada, il n’hésite pas à se jeter, contre l’avis de tous, dans une rivière tumultueuse pour nager vers un canoë où deux jeunes filles désemparées appellent au secours.
Au retour de ce voyage, et prétextant un week-end chez un camarade, il saute enfin sur sa moto pour se rendre au chalet du professeur Kurer.
Ce chalet est une ravissante maison, bâtie sur berge même d’un lac, au milieu de la forêt. Deux autres maisons du même type s’élèvent sur l’autre rive à 150 mètres à peine. La route passe à l’extrémité du jardin du professeur. Les deux autres maisons ne peuvent être rejointes que par un chemin inégal et caillouteux.
Michel passe très vite et observe que la Mercedes du professeur est bien là. Il décide de cacher sa moto dans la forêt, derrière des buissons, mais à proximité de la route. Il sort le vieux pistolet, souvenir de la guerre de 39, que son père croit perdu depuis longtemps, le glisse dans sa ceinture, sous son blouson, et marche vers le chalet en se dissimulant aux voitures qui passent.
Son plan est fait : entrer dans le jardin du professeur, l’appeler et lui déclarer qu’il voudrait avoir une explication. Dans la maison où ils se trouveront seuls (Michel sait que sa femme et ses deux filles sont restées à Gottingen), il videra son chargeur dans le ventre de sa victime. On ne peut pas faire plus simple.
Malheureusement, en poussant la petite barrière, il aperçoit, allongées sur le sol devant la Mercedes, deux chaussures et deux jambes nues ; un rouquin en short, au torse taché de graisse, se dégage en se tortillant :
«Vous voulez voir le professeur Kurer ? demande le rouquin. Il n’est pas là.»
Comme Michel, étonné, montre la voiture, le mécanicien explique :
«Elle est en panne, si vous vous dépêchez vous le trouverez sur la route, il va prendre le bus.»
Les conditions pour un crime parfait ne sont pas réunies et Michel se garde bien de suivre le conseil.
Une année entière va s’écouler sans que Michel Rodler oublie un seul jour son projet d’assassiner le professeur. Mais il ne tente rien, car aucune occasion ne se présente où toutes les conditions d’un crime parfait soient réunies. Pourquoi se presser : la vengeance est un plat qui se mange froid ; et plus il attendra, plus il sera difficile à la police de remonter jusqu’à lui. Ainsi, donc, un assassin déterminé va vivre à Gottingen pendant un an, croisant chaque jour des centaines de personnes. Pendant un an, le professeur Arnault Kurer va vivre, sans savoir qu’une menace de mort pèse sur lui à chaque instant et que l’assassin en puissance épie ses moindres gestes.
C’est avant de partir en vacances avec ses parents, sur l’Adriatique, que Michel Rodler décide de passer à l’action. Cette fois encore, il sait que le professeur est pour le week-end dans son chalet au bord du lac, car il part généralement le vendredi soir pour préparer la maison où sa femme et ses deux filles le rejoignent le samedi en fin de matinée. (A suivre…)

Pierre Bellemare

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...