RSS

Archive | 28 octobre 2011

Léon Tolstoï Contes et fables-LA VITESSE ET LA FORCE HISTOIRE VRAIE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Une fois, une locomotive était lancée à toute vitesse sur la voie ferrée ; juste sur son chemin, se trouvait un chariot attelé d’un cheval. Un moujik traversait la voie, mais son cheval ne pouvait tirer le chariot parce qu’une roue de derrière était tombée.

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables -LA PIERRE HISTOIRE VRAIE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Un pauvre entra chez un riche et lui demanda l’aumône ; le riche ne lui donna rien. — Va-t’en lui dit-il. Mais le pauvre ne s’en alla pas. Alors le riche se fâcha, prit une pierre et la lui jeta. Le pauvre ramassa la pierre, la serra sur sa poitrine et dit : — Je la porterai […]

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables -LA BABA ET LA POULE FABLE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Une poule pondait tous les jours un œuf ; sa maîtresse pensa que si elle lui donnait une nourriture plus abondante, celle-ci pondrait le double, et elle en fit l’expérience. Mais la poule engraissa, et cessa complètement de pondre.    

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables-UN FILS SAVANT FABLE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Le fils revint de la ville chez son père au village. — C’est aujourd’hui la fenaison, lui dit le père, prends ce râteau et viens m’aider. Mais le fils ne voulait pas travailler, et il répondit : — J’ai appris les sciences, et j’ai oublié tous les mots de moujik ; qu’est-ce que c’est que cet instrument ? […]

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables -LE PARTAGE DE L’HÉRITAGE FABLE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Un père avait deux fils ; il leur dit : — Lorsque je mourrai, vous partagerez tout par moitié. Quand le père mourut, les fils ne purent prendre chacun leur part sans se quereller. Ils prirent pour arbitre leur voisin. Celui-ci leur demanda : — Comment votre père vous a-t-il ordonné de faire le partage ? Les deux frères […]

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables-LA RÉUSSITE HISTOIRE VRAIE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Des gens débarquèrent dans une île où l’on trouvait beaucoup de pierres précieuses ; ils faisaient toute diligence pour en ramasser le plus possible ; ils dormaient peu, mangeaient peu, et travaillaient presque tout le temps.

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables -LE GILET HISTOIRE VRAIE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Un moujik s’occupait de commerce, et y gagna tant d’argent, qu’il devint un des premiers négociants de la ville. Il avait des centaines d’employés à son service et les connaissait tous par leur nom. Un jour, vingt mille roubles disparurent, et les employés principaux recherchèrent le coupable. L’un d’eux vint chez le marchand et lui […]

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables -OMMENT UN MOUJIK FIT DISPARAÎTRE UN BLOC DE PIERRE HISTOIRE VRAIE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Sur la place d’une ville se trouvait une énorme pierre, qui était fort encombrante et gênait la circulation. On fit venir des ingénieurs, et on leur demanda s’ils pourraient enlever la pierre et combien cela coûterait.

Lire la suite...

Dhachou Idija Jilali Igurouhane Ayatswali

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Auteur    : BENBRAHIM DJILAI E-mail    : djilaibenbrahim68@yahoo.fr Dhachou Idija Jilali Igurouhane Ayatswali Emu, je le suis  jusqu’aux larmes, Par cet écrit tu me désarmes. Je trouve l’hommage immérité Je le dis en toute humilité.

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables -LE MOUVEMENT PERPÉTUEL HISTOIRE VRAIE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Un moujik se fit meunier, et construisit des moulins. Puis, l’idée lui vint d’en construire un qui ne marcherait ni avec de l’eau, ni avec des chevaux. Il voulait qu’une lourde pierre, en montant et redescendant, fit mouvoir, par son poids, la roue continuellement, de façon que le moulin marchât seul. Le moujik alla chez […]

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables -LA PETITE FILLE ET LES CHAMPIGNONS HISTOIRE VRAIE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Deux petites filles s’en revenaient à la maison, rapportant des champignons. Elles devaient traverser la voie ferrée, et, croyant la locomotive très-éloignée, elles grimpèrent sur le talus et s’engagèrent sur la voie. Soudain, on entendit le sifflet d’un train ; l’aînée revint en arrière, et la plus jeune courut en avant.

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables-Un noyau

28 octobre 2011

Commentaires fermés

UN NOYAU HISTOIRE VRAIE   La mère avait acheté des prunes, et voulant les distribuer aux enfants après le dîner, elle les avait mises sur une assiette. Vania n’avait jamais mangé de prunes ; ces fruits le tentaient beaucoup ; il les avait flairés et désirait fort les goûter ; il ne faisait que tourner autour. Resté seul […]

Lire la suite...

Léon Tolstoï LE VIZIR ABDOUL FABLE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Le schah de Perse avait un grand vizir qui était très-juste. Un jour, le vizir se rendait chez le schah ; sur sa route il vit un commencement de révolte. Aussitôt qu’on l’aperçut, on arrêta son cheval, on l’entoura et on le menaça de le tuer s’il ne faisait pas ce qu’on voulait.

Lire la suite...

Léon Tolstoï- LE REQUIN RÉCIT

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Notre navire jeta l’ancre sur les côtes d’Afrique. La journée était belle, une brise fraîche venait de la mer. Mais vers le soir le temps changea, on suffoquait, un air chaud soufflait du désert du Sahara comme d’une fournaise.

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables-LES DEUX MARCHANDS FABLE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Un pauvre marchand partant en voyage laissa tout son fer chez un riche marchand. Quand il revint, il se présenta chez le dépositaire, pour reprendre sa marchandise. Mais le riche marchand avait tout vendu, et, pour se tirer d’affaire, il lui dit : — Il est arrivé malheur à ta marchandise.

Lire la suite...

Léon Tolstoï Contes et fables -LES PUNAISES CONTE

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Je m’arrêtai, une nuit, dans une auberge pour m’y reposer. Avant de me coucher, je pris la bougie, et en examinant les coins du lit et des murs, je vis partout des punaises; je réfléchis alors au moyen de m’installer pour éviter ces vilains insectes. J’avais un lit pliant, mais je savais que si je […]

Lire la suite...

LES DEUX CAMARADES CONTE -Léon Tolstoï

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Deux amis se promenaient dans la forêt; un ours surgit et se jeta sur eux. L’un grimpa sur un arbre et se cacha, tandis que l’autre restait sur la route. Il se laissa tomber par terre et feignit d’être mort.

Lire la suite...

COMMENT UN VOLEUR SE TRAHIT HISTOIRE VRAIE Léon Tolstoï

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Un voleur entra la nuit dans le grenier d’un marchand ; il ramassa toutes les pelisses et toute la toile, puis il voulut descendre ; mais il fit un faux pas, s’accrocha à l’huisserie de la porte, et ainsi fit du bruit.

Lire la suite...

LES TROIS VOLEURS HISTOIRE VRAIE -Léon Tolstoï

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Un moujik conduisait un âne et un bouc au marché de la ville pour les vendre. Un grelot était attaché au cou du bouc. Trois voleurs aperçurent le moujik ; l’un d’eux dit : — Je vais lui voler son bouc, et il ne s’en apercevra même pas.

Lire la suite...

LE PLUS BEL HÉRITAGE FABLE -Léon Tolstoï

28 octobre 2011

Commentaires fermés

Un marchand avait deux fils : l’aîné était le préféré du père, qui voulait en faire son unique héritier. La mère, qui déplorait l’injustice dont son fils cadet était victime, pria son mari de ne pas instruire ses fils de son intention. Elle voulait arriver à égaliser le sort des deux fils ; le marchand consentit et […]

Lire la suite...
12

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...