RSS

A mort tous les CN importés par Moncef Wafi

26 octobre 2011

Contributions

La mort d’un homme, quel qu’il soit, quel que soit ce qu’on a pu lui reprocher, n’a pas à réjouir qui que ce soit, surtout pas les mercenaires de la plume et des scribes assermentés par les officines étrangères. Ce qu’il y a de choquant dans la mort de Kadhafi, c’est l’empressement des fossoyeurs d’un conflit sans image, d’une invasion franco-britannique, adoubée par les rédacteurs en chef d’Al Jazeera,

de sortir les couteaux de leurs fourreaux et de découper dans la dépouille mortelle d’un cadavre télévisé. Cette offrande cathodique d’un homme qui a tenu tête à l’Otan est en soi une insulte à la face des Arabes, un remake de la pendaison de Saddam Hussein, en plein Aïd. Kadhafi, en fin de compte, guide de la révolution ou tyran en enfer, a été victime d’une mauvaise lecture des cartes qui ont été redistribuées après le 11 septembre. Afghanistan, Irak, Libye, la Tunisie et l’Egypte échappant au scénario américain, la carte géopolitique de toute une région est en train d’être redessinée, en attendant la chute de Damas et celle d’Alger. Inéluctablement, le tour de l’Algérie viendra dans ce vaste chantier de reconstruction démocratique aux normes occidentales et quelque part, dans un laboratoire aux Etats-Unis d’Amérique, assisté par de laborantins français, on prépare un Conseil National pour précipiter une guerre civile en Algérie, signe d’une intervention militaire sous le parapluie onusien. Le scénario peut faire rire certains, et même s’il est tiré par les cheveux d’un chauve, il n’en demeure pas moins que la vérité peut aisément dépasser la fiction surtout lorsqu’il s’agit de mettre à genoux un pays qui est déjà exsangue. Car, il est tout ce qu’il y a de facile de construire un CN de toutes pièces, faites d’opposants anonymes, de politiciens peu crédibles et d’anciens officiels à la vengeance tenace, le tout saupoudré de quelques images floues, de comptes-rendus facebookistes payés, passés en boucle sur les télés étrangères pour monter une révolution populaire créée du néant. Un scénario rendu d’autant plus plausible et facile à exécuter que ceux qui sont aux manettes du pays font tout pour ouvrir grandes ouvertes les portes et souscrire au prochain séisme. Ceux qui veulent voir l’Algérie plonger dans une nouvelle sale guerre qui enfantera certainement d’un pouvoir religieux ne savent pas de quoi sera fait demain et il est grand temps de les faire taire eux et s’atteler à changer ce qu’il y a à changer avant qu’on nous parachute un Abdeljalil ou un Karazaï nous dire ce qu’il faut faire et applaudir un Sarkozy ou Cameron sur les ruines du pays.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...