RSS

Avoir le mot par El-Guellil

24 octobre 2011

Contributions

Avoir le feu, c’est être pressé, avoir la bougeotte, voire être enthousiaste. Par contre, l’application concrète et littérale n’a pas le même effet. On parle d’immolation. On ne s’imagine pas l’impact des mots lorsque ceux-ci s’appliquent à des situations réelles, de détresse notamment. Dans ce cas de figure, on est pressé certes mais d’en finir. Cela n’est pas l’exaltation ou l’euphorie qui nous pousse à réaliser cet acte. L’inspiration nous quitte. C’est par contre toujours une fuite en avant et sans retour possible.

La force des mots. Beaucoup ont écrits là-dessus. Un jour, dans un livre, les accents ont disparu. Rendant le lecteur désemparé car incapable de comprendre la signification des mots entrechoqués à nu sans leurs carapaces. Sans aucun rythme oral. Sans vie.

Les mots. Le dira « ton ». Les articulations verbales. Sans ordre. Les mots pourraient être inaudibles ou pires incompréhensibles. Attention, danger explique-t-on aux enfants : c’est un gros mot. Il ne faut pas le dire. Ils sont nuisibles. Ils peuvent faire du mal autour de soi. Choisir son vocabulaire, c’est bien souvent se tracer une ligne de conduite. Un chemin social à travers les relations. Le verbe est une protection à qui sait en user. Approprié soit-il, propriétaire il vous rend. Oser en parler. Libre vous choisissez d’être. On admire les beaux parleurs. Ceux qui savent danser avec le vocabulaire, jongler avec les conjugaisons, chanter avec la grammaire. Feu Aymé Césaire. Son père disait que lorsqu’il parlait, la grammaire chantait. Une arme redoutable, la langue. Sans elle, nous serions incapables de décrire nos sentiments. Ceux qui animent ces événements de la vie.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...