RSS

Le printemps par El-Guellil

23 octobre 2011

Contributions

« Depuis le printemps, voté récemment à main levée, vous vous sentez revivre. Les projets redémarrent bon train et le moral est au beau fixe sur le fauteuil».

Ali, en lisant son horoscope, n’avait qu’une idée en tête: se débrouiller son «presse». Un café qu’il buvait, une cigarette toutes les trois gorgées. Un breuvage mystique et un calumet de paix. Il vivait sa vie comme un leitmotiv et un «flash-back» incessant. Il racontait son passé dans le présent, et ainsi, en progressant dans sa vie, il ne pouvait qu’étaler un» travelling» sur un rail qui se rouille. Il verrouille 30 ans le Ali, et d’un compte-rendu à un autre, s’est retrouvé père de trois petites décennies, belles comme tout.

Il s’est battu et avait été battu. Il a fait du judo, du karaté, a pratiqué le football, s’est baigné à «bomo-plage», 3 tomates, 4 oeufs et une pincée de sel. La voisine toujours en face, rarement à ses côtés au flanc arrière de l’immeuble, «cornets» garnis à souhait. Le travail, il en a exercé tellement qu’il est confectionneur-modéliste-mécano-tailleur et «sbabti».

Il a même goûté au thé libyen et à la «paëlla» espagnole. Est revenu au pays pour s’apercevoir qu’il a tout connu et qu’il ne veut plus connaître plus. Ainsi, il se retrouva un journal à la main, le paquet de cigarettes sur la table, le «presse» et les promesses d’un mot à l’autre dans un horoscope qu’il ne peut croire. «Cette semaine, vous recevrez une lettre…». Sourire aux lèvres, il connaît la chanson. «Depuis l’arrivée du printemps».         Il n’en connaît même pas la date. «Vous vous sentez revivre», dans un café qu’il ne quitte plus. «Les projets vont bon train et le moral est au beau fixe». Ali lève la tête, tout le monde s’est levé, il se lève. Ils sont embarqués. A l’intérieur du fourgon. Il avait tellement envie de dire à tous ces siégeurs aux hémicycles, vous n’êtes que des voteurs. On est bientôt en hiver !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...