RSS

Boualem Sansal lauréat du prix de la paix des libraires allemands Par : Hana Menasria

19 octobre 2011

Contributions

« Une révolution mondiale est en cours », a déclaré Boualem Sansal. Cette annonce a été faite par l’écrivain algérien lors de l’obtention, ce dimanche 16 octobre, du « prix de la paix des libraires allemands » de la foire du livre de Francfort. Cette distinction est considérée comme l’une des plus prestigieuses récompenses internationales attribuée à des personnalités du monde littéraire, scientifique et artistique ayant contribué à l’émergence  d’activités pacifiques.


A la clé de ce prix, une prime de 25 000 euros. Sur une dépêche, diffusée par l’APS, Sansal a bénéficié de cette récompense pour sa « critique du régime d’Alger et sa lutte pour la liberté de parole, de culture et de religion », a annoncé Gottfried Honnefelder, président de la foire. L’auteur de « Le Village de l’Allemand », (édition Gallimard), reçoit ce prix onze ans, après l’algérienne,  Assia Djebar . D’ailleurs, durant la cérémonie de remise des prix, l’auteur a souligné que « Les gens veulent une démocratie universelle, authentique, sans frontières, ni tabous. Ils rejettent les dictateurs, l’extrémisme, le pouvoir des marchés, l’emprise étouffante des religions ».
L’auteur raconte à travers ses fictions et ses personnages des vérités qui font peur. Elles donnent à réfléchir mais surtout éveille les esprits sur cette « politique » omniprésente dans notre pays. D’ailleurs, Boualem Sansal, a toujours été impliqué dans la tourmente qui a touché l’Algérie durant la « décennie noire » où alors sur les questionnements relatifs à l’islamisme. « Le prix honore non seulement l’œuvre littéraire de Boualem Sansal mais aussi ses efforts pour un changement démocratique et pacifique en Algérie » a déclaré le ministre des affaires étrangères allemand, Guido Westerwelle, dans un communiqué rendu public ce dimanche. Il ajouta : «En ce moment, il y a des bouleversements dans le monde arabe. J’espère que la vision de Boualem Sansal d’une société libre et démocratique en Algérie deviendra réalité ».
Agé de 62 ans, Boualem Sansal avait commencé sa carrière comme enseignant puis il devient fonctionnaire au ministère de l’industrie mais il se fait renvoyer en 2003. Par la suite, l’auteur publiera son premier livre en 1999 « Le serment des Barbares » qui sera suivi par plusieurs autres romans, et nouvelles. Sa dernière « production » est   « Rue Darwin » publié en  2011.
Hana Menasria

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...