RSS

«Aaaadi» par El-Guellil

17 octobre 2011

Contributions

Nous pensions que ça allait changer avec tous ces printemps décrétés en toutes saisons. Nous pensions que les écrits servaient à quelque chose, à part remplir les espaces dans des journaux.    Mais c’était sans compter sur la marche à reculons. La ville et ses habitants demeurent les mêmes, avec de moins en moins de bien-être. C’est normal.

C’est donc normal qu’on se répète. On a interdit la circulation de ces « estafettes qui colportaient de l’eau vendue à la criée, pour permettre l’ouverture de commerces et de points de vente aux enseignes, pignon sur rue «El ma h’lou ! El ma h’lou !» même quand l’eau coule dans les robinets, on ne la boit pas, on achète une autre et si on est véhiculé, on va la chercher ailleurs… C’est normal. C’est normal, tout devient normal.

Le bruit qui t’envahit jusqu’à la moelle épinière.

Ces pauvres marchands ambulants qui sillonnent nos villes et villages qui font dans la criée… même le voisin pour appeler ses enfants pour que sa femme descende l’aider à monter les provisions, c’est normal… Normal. Quand un autre voisin se marie, fiha sahra jusqu’à l’aube pour tout le quartier… Normal. Le cortège nuptial avec bruits et tambours, perturbe la circulation, crée des embouteillages, forme des bouchons… Normal. Le conducteur qui s’arrête en plein milieu de la rue pour parler à un ami, le piéton qui ne marche pas sur le trottoir et qui traverse hors du passage clouté… Normal. Le conducteur de bus qui tient à faire écouter sa musique préférée à tous les passagers, quoi de plus normal. Et le disquaire qui offre ses produits à fond de décibels, rien de plus normal. Quand vous faites la queue devant un guichet et que «maarifa» qui vient d’arriver passe avant vous. Vous trouvez que c’est pas normal ? Quand vous faites le même truc dans un autre service… Normal. Un parent qui, vers la fin de l’année scolaire, va enfin, rencontrer les enseignants de son enfant pour leur demander de l’aider pour le passage en classe supérieure… Où est le problème ? Normal. El Guellil ne peut malheureusement pas citer toutes les situations «normales» et laisse le soin au lecteur de compléter la liste du mal… heu ! pardon, du normal.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...