RSS

EN LIBRAIRIE DOUNIA DE FATÉMA BAKHAÏ Belle et rebelle

11 octobre 2011

1.LECTURE

Vallée de Misserghin, 1829. L’Algérie est encore sous domination turque. Dounia, jolie plante de 17 printemps, a perdu sa mère en bas âge. Son père, Si Tayeb, de la tribu des Zmelas, riche commerçant, en a confié l’éducation à Mâ Lalia.


Sa mère de substitution l’aime comme la prunelle de ses yeux. Dounia a étudié à la medersa. Son père est un homme tolérant et ouvert. Il est remarié à Zahra qui lui donnera trois enfants. Dounia voue une admiration sans bornes à Lalla Badra, la première épouse du bey Hassan. La princesse turque monte à cheval et porte un pistolet. Dounia rêve de lui ressembler. Son bonheur est à son comble le jour où Lalla Badra l’invite dans son palais. C’est grâce à Dounia que Mustapha El-Koulougi, l’ami de Si Tayeb, pourra construire un hôpital sur le plateau de Karguentah. Le négociant souhaite marier sa fille à Mustapha Ben Smaïl. Ce dernier ne dort plus depuis qu’il a aperçu la jeune fille en fleurs à la fête de Sidi Salem. Mais Dounia sent de mauvaises vibrations. Ce gars est un traître. De douloureux évènements approchent à grands pas. Le débarquement français va apporter son lot de souffrances et de larmes. Fuyant Misserghin, Si Tayeb et sa famille s’installent à Oran. La prémonition de Mâ Lalia, qui a vu du sang dans son rêve, va-t-elle se réaliser ? Est-ce que le lieutenant Arnaud, homme pacifiste et séduit par le tempérament de feu de Dounia, pourra empêcher la tuerie ? Rendez-vous dans les vallées de Misserghin et Brédéah… Née à Oran, Fatéma Bakhaï a fait des études de droit. Par la suite, elle a travaillé dans la justice en tant que magistrat puis avocate. L’auteure de Dounia a publié de nombreux ouvrages dont La Scalera, Un oued pour la mémoire, La femme du Caïd, Izuran, La ronde des saisons, Racontemoi Oran… A noter que le roman Dounia a été publié la première fois aux Editions l’Harmattan (Paris) en 1993.
Sabrinal
- Douniade Fatéma Bakhaï, éditions Alpha, 2011, 286 p.

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/10/11/article.php?sid=124230&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...