RSS

11 octobre 2011

Contributions

Le syndicat et la fourmi

par El-Guellil

Il était une fois une fourmi heureuse et productive qui, tous les jours, arrivait de bonne heure à son travail. Elle passait toute sa journée à l’oeuvre dans la joie et la bonne humeur poussant même la chansonnette. Excellent rendement. Elle n’était pas pilotée par un manager.

Le PDG de l’entreprise, considérant qu’il n’était pas possible que la situation puisse perdurer, créa un poste de manager, pensait-il pour une plus grande efficacité. Il recruta une coccinelle avec beaucoup d’expérience pour organiser les horaires d’entrée et de sortie de la fourmi. Elle créa aussi un système de compe-rendu et de fiches navettes. Très vite, il fallut engager une secrétaire pour l’aider à préparer les dossiers et les reportings, si bien qu’elle recruta une araignée qui mit sur pied un système de classement et qui fut chargée de répondre au téléphone.

Pendant ce temps, la fourmi heureuse et productive continuait de travailler… Le PDG, frelon de l’entreprise, était ravi de recevoir les rapports de la coccinelle, si bien qu’il lui demanda des études comparatives avec graphiques, indicateur et analyse de tendance. Il fallut donc embaucher un cafard pour assister le manager et il fallut acheter un nouvel ordinateur avec imprimante. Assez vite, la fourmi heureuse et productive commença à baisser de rythme et à se plaindre de toute la paperasserie qui lui est dorénavant imposée.

Le frelon, PDG de l’entreprise, considéra qu’il était temps de prendre des mesures. Il créa donc le poste de chef de service pour superviser la fourmi heureuse et productive. Le poste fut pourvu par une cigale qui changea tout le mobilier de son bureau et qui demanda un nouveau fauteuil ergonomique ainsi qu’un nouvel ordinateur. Seulement avec plusieurs ordinateurs il fallut installer un serveur de réseau. Rapidement le besoin de recruter un adjoint afin de préparer un plan stratégique de pilotage ainsi que le budget de son nouveau service, fut ressenti.

Pendant ce temps-là, la fourmi était de moins en moins heureuse et productive.

Une étude fut donc commandée sur le climat social «dit de la cigale». Chose faite. Conclusion, le service de fourmi n’est plus aussi rentable qu’avant. Il est fait appel à un consultant, le hibou. Son diagnostic apporte des solutions: il y a trop de personnel dans ce service. Le PDG suivit les recommandations, il convoqua le syndicat de l’entreprise, et… licencia la fourmi productive. C’est ainsi que toutes les entreprises furent liquidées dans un pays voisin des puits de pétrole.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...