RSS

Quand Alger inspire Sacha Distel Par Kader Bakou

10 octobre 2011

Contributions

Culture : Le coup de bill’art du Soir

Scoubidou, un des plus grands succès de Sacha Distel, a été écrit à Alger. Décembre 1958, le guitariste et compositeur français d’origine russe donne un concert à Alger. Il lui manque une chanson pour compléter le programme de la soirée.


Alors, il compose à la va-vite une chanson où il dit, notamment : «La rencontrant chez des amis, je lui dis : Mademoiselle, que faites-vous donc dans la vie ? Eh bien, répondit-elle, : je vends des pommes, des poires et des scoubidoubi-ou ah…» Sacha Distel, à l’époque, chantait le jazz et «scoo bi doo ooh ah !» est une onomatopée fréquemment utilisée par les jazzmen. Un soir, un groupe de fans entrent dans la loge de Distel et lui donnèrent un objet fait de fils électriques qu’ils avaient baptisé «scoubidou» en hommage à sa chanson. La chanson donna indirectement naissance à l’objet scoubidou servant, entre autres, à faire des porte-clefs. Cette chanson algéroise de naissance, presque improvisée, Scoubidou, a eu un tel succès au moment de sa sortie que les petits-fils du général de Gaulle avaient accroché les petits gadgets tressés aux clés des portes de l’Elysée à Paris. Le scoubidou est aujourd’hui un objet kitch et multicolore qu’on réalise grâce à un savant tressage. C’est la firme française Folioplast qui produit, depuis les années 50, ces fils de scoubidou de toutes les couleurs. A Bab El-Oued, à Alger, il y avait un bar le «Scoubidou» jusqu’au début de l’actuelle décennie.
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/10/10/article.php?sid=124185&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...