RSS

Pourquoi s’adresse-t-on aux chiens en parlure française ? Reflet culturel Par : ABDENNOUR ABDESSELAM

4 octobre 2011

Contributions

Pourquoi s’adresse-t-on aux chiens en parlure française ? Reflet culturel Par : ABDENNOUR ABDESSELAM dans Contributions logo_imp
Edition du Mardi 04 Octobre 2011

Culture

Un curieux phénomène a attiré notre attention et qui consiste en l’utilisation de la parlure française avec laquelle la plupart de nos concitoyens s’adressent à leurs chiens. En revanche, pour ce qui est des animaux de bétail

ou domestiques, tous utilisent pour ainsi dire les parlures algériennes. Est-ce une question de complexe, d’une influence systématique et mécanique, d’une simple habitude héritée de la période coloniale ou encore croit-on que globalement le pédigree du chien est spécifiquement de filiation française et qu’il ne comprend donc que la parlure française ? Si cette dernière est la bonne réponse on peut se poser la question de savoir pourquoi ne s’adresse-t-on pas alors en allemand au chien berger allemand comme son identifiant l’indique clairement. La piste de l’influence systématique, involontaire bien sûr, semble être la plus plausible tant elle renvoie à des considérations d’histoire chargée d’intenses échanges que nous continuons à développer avec l’Occident à travers les divers et nombreux rapports de société. Si la possession d’animaux de compagnie en Occident renvoie à une tradition, à une culture du vivre, chez nous c’est en priorité le souci de gardiennage et donc de sécurité qui prime. Le besoin de lutter contre la solitude par l’accompagnement animalier et la satisfaction du plaisir personnel sont encore à leurs débuts mais tout aussi prometteur à en croire les nombreux commerces animaliers qui apparaissent sans cesse. Mais peu importe ce qui peut motiver la possession d’animaux même si la différence est grande. Les faits et le constat font que c’est la parlure française qui persiste. On peut considérer que traiter de cette constatation est un sujet dérisoire et sans intérêt. Mais devrions-nous nous rappeler, ne serait-ce que comme une simple souvenance mais non anodine, que les prêches “politiques” martelés dans les années 80 par les tenants du vain et chauvin projet de la généralisation de l’utilisation de la langue arabe n’ont eu de cesse d’imposer à tue-tête qu’il fallait aussi cesser de s’adresser en parlure française aux chiens. Sans commentaire ! Ce rappel valait le détour par une chronique.

A. A.
kocilnour@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Pourquoi s’adresse-t-on aux chiens en parlure française ? Reflet culturel Par : ABDENNOUR ABDESSELAM”

  1. devis assurance habitation Dit :

    Un curieux phénomène en effet. Il devient moins curieux cependant grâce à ces admirables explications. Je vais faire passer cet article autour de moi car je pense que de nombreuses personnes ont aussi ce genre d’interrogations.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...