RSS

Le chantage politique !

2 octobre 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Le chantage politique ! dans Contributions chemin_16 Dimanche 2 Octobre 2011

Pole&mic

Par B. Nadir

 

Le chantage politique !

Le chef du gouvernement Ahmed Ouyahia a, très vite, réagi en démentant l’information quant à l’amnistie des terroristes et le retour des anciens du FIS sur la scène politique. S’il a réagi si rapidement, c’est que Ouyahia sait que cette question peut compromettre tout un processus déjà lancé sur la question de la Charte de Réconciliation nationale.

Si on amnistie les terroristes et on autorisera le retour des militants du FIS sur la scène politique, c’est une contradiction avec l’esprit de la Charte et aussi la loi sur la concorde nationale. La Charte dit clairement que le FIS est responsable de la tragédie nationale et que par conséquent leur retour est exclu. Cela va de soi que l’on en peut, pour le moment, aller plus sur cette question de réconciliation du fait que la plaie est encore ouverte. Les victimes du terrorisme et les démocrates, qui ont soutenu la lutte contre le terrorisme, ne peuvent pas « pardonner» du jour au lendemain les terroristes et ceux qui ont tenté de détruire le fondement de l’Etat. Farouk Kesentini évoque souvent et indirectement la possibilité d’une amnistie et aussi d’autoriser le retour de certains éléments du FIS à l’activité politique et partisane, comme s‘il ne s’agit que d’une simple loi. Or, l’amnistie est une œuvre de longue haleine. Il suffit pour cela de voir les récentes réactions algériennes vis-à-vis de la réconciliation avec la France sur la question de la guerre d’Algérie et ses crimes. Et là, on se demande pourquoi certaines parties tentent de remettre cette question de l’amnistie sur le tapis en venait en aide à Ali Belhadj, Madani Mezrag et tous les autres du FIS qui affirment leur volonté d’investir le camp politique. Il est clair qu’un clan au pouvoir veut «marchander», pour une alliance avec les intégristes contre les démocrates et ceux qui aspirent au changement. Ce clan voudrait faire aussi du chantage politique même à l’Occident et leur faire peur quant à basculement de l’Algérie dans l’islamisme et l’intégrisme religieux. Mais ce clan, qui a peur de la démocratisation et des conséquences du printemps arabe sur notre pays. Comment peut-on penser à réhabiliter politiquement le FIS, alors qu’Ali Belhadj n’a jamais condamné la violence terroriste.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...