RSS

Emploi du temps par El-Guellil

27 septembre 2011

Contributions

Chaque instant est fait de lutte. Chaque heure ne suffit pas pour atteindre l’objectif escompté. Toute la journée on ne s’arrête pas. La semaine passe trop vite. La fin du mois est là pour nous rappeler la fin de l’année. Bilan : rien. On n’a pas réussi à faire ce qui se devait. Ce que l’on avait pourtant bien planifié. On a pris du retard et … on doit le rattraper. L’an prochain on mettra les bouchées doubles. On tentera de mieux s’organiser. On n’a pas encore fini de prendre les bonnes résolutions que l’heure … la semaine, le mois, l’année passent et… bilan mitigé. Eternel recommencement. Une lutte permanente… et usés par des tentatives vaines, d’amélioration des choses, on finit par abandonner et renoncer à toute ambition quand bien même fut-elle légitime.

Au fond la vie est trop courte pour que l’on y entreprenne de longues batailles d’usure. Elle est trop précieuse pour qu’on la gaspille à des vétilles mais, en même temps, elle est trop insignifiante pour qu’ on accorde, aux choses d’ici-bas, plus d’importance qu’elles n’en ont réellement.

Les hommes, et les femmes, aujourd’hui, veulent faire trop de choses dans une vie si courte et si éphémère. Ils veulent s’approprier trop de biens, accrocher sur leurs poitrines trop de distinctions et sur leurs chèques trop de zéros. N’est-ce pas trop pour une seule vie ? Il en est même qui regrettent qu’existe la mort. Heureusement qu’elle est là pour nous rappeler à l’ordre, même dans le désordre des choses. On se met alors à relativiser. «Je suis mieux que bezzaf et pire que bezzaf». Alors pourquoi perdre toute une vie à vouloir la gagner. C’est du noir sur noir. Diriez-vous ! Mais allez visiter un cimetière et dites-vous que tous ceux qui y sont enterrés n’ont pas fini ce qu’ils avaient à faire.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...