RSS

26.Telle une ombre La nouvelle de Adila Katia

27 septembre 2011

1.Extraits

26.Telle une ombre La nouvelle de Adila Katia dans 1.Extraits logo_imp
Edition du Mardi 27 Septembre 2011

Des gens et des faits

4865 dans 1.ExtraitsRÉSUMÉ : Le médecin des urgences tient à garder Karim en observation. Même s’il ne s’agit que d’un malaise, il voudrait s’assurer qu’il n’a rien d’autre. Salima pense au pire. Elle ne supporterait pas de le voir malade. Il souffrait de l’absence de son père…

26eme partie

-C’est la première fois que cela lui arrive ? demande Ali.
-  Oui.
-  Personne ne l’a effrayé ? Il n’a subi aucun choc, tu en es sûre ? l’interroge son voisin, avec insistance. Je ne comprends pas ce qu’il lui est arrivé. Il doit y avoir une raison !
Salima se rappelle qu’il lui a dit qu’il regardait le journal. Qu’avait-il pu voir dans le journal de si choquant ? Au point de lui couper le souffle.
- Je finirai par découvrir la raison. Est-ce que Zohra peut encore garder Ibtissem, le temps que… que je me calme ?
- Bien sûr !
Dès qu’ils la déposent devant chez elle, elle va à la chambre d’amis où elle avait trouvé son fils inconscient. Elle n’a pas remarqué qu’il avait pris la pile de vieux journaux pour les regarder. Ce n’est pas la première fois qu’il les regardait. Il cherchait toujours à en savoir plus sur les joueurs de l’équipe nationale.
Ses joueurs préférés n’étaient pas décédés. Elle jette un coup d’œil sur les premiers et ne voit rien qui aurait pu le choquer.
Ce n’est qu’en voulant les ranger que son regard s’accroche à une photo de mariés. Elle n’a pas besoin de lire ce qui est en dessous. Tout comme son fils, elle a l’impression que son cœur s’arrête en reconnaissant son mari. Tout comme à son départ, il n’a pas cessé de battre.
Elle savait qu’il avait une autre femme dans sa vie. Durant des mois, elle a été comme une ombre. Maintenant qu’elle sait et connaît son apparence physique, il la déçoit. Il aurait pu trouver mieux…
Salima en veut tellement à son mari qu’elle est prête à faire des folies. Mais quelque chose la retient. Tant que son fils ne s’en sera pas remis, elle ne pourra pas bouger. Elle tenait à ce que Faouzi souffre autant qu’elle. Savoir son fils en danger devrait réveiller en lui sa fibre paternelle. Il viendra. Elle le souhaite de tout cœur.
Même si Karim souffre de son abandon, il sera heureux de le revoir. Salima ne comprend pas comment Faouzi a pu se passer de ses enfants pendant des mois. Elle sait combien il tient à eux.
Certes il avait refait sa vie, avec cette grande brune, mince, sans charme et plus vieille que lui. Mais celle-ci ne l’avait pas obligé à les abandonner. Il aurait pu revenir les voir, de temps à autre.
Le lendemain matin, lorsqu’elle retourne auprès de son fils, elle n’est pas étonnée qu’il lui parle de son père.
- Pourquoi est-il parti ? Pourquoi s’est-il marié avec une autre ?
- Il est tombé amoureux. C’est pourquoi il s’est marié avec elle, répond-elle avec un petit sourire rassurant. Mais il vous aime toujours !
- Pourquoi tu n’as rien fait pour le retenir ? lui reproche-t-il.
- J’avais peur qu’il reste avec l’intention de te prendre avec lui, avoue-t-elle. Je ne pourrais jamais vivre sans toi !
- Est-ce qu’elle sait qu’il a une famille ? lui demande-t-il.
- Je l’ignore mon chéri.
- Tu n’as qu’à lui demander !
- Tu ne devrais pas penser à eux. Repose-toi, lui dit-elle. Ainsi tu guériras vite et tu pourras rentrer à la maison !
- Le docteur, il a dit…
L’arrivée de ce dernier l’intimide. Il demande à Salima de le suivre dans le bureau du chef de service. Il lui explique que son fils a le cœur fragile. En cas de fortes émotions, il pourrait encore avoir un malaise cardiaque. Il le met sous traitement et lui conseille de voir régulièrement un cardiologue.
Salima est terrassée par la nouvelle. Elle ne sait plus quoi faire…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...