RSS

16.Telle une ombre La nouvelle de Adila Katia

19 septembre 2011

1.Extraits

16.Telle une ombre La nouvelle de Adila Katia  dans 1.Extraits logo_imp4096 dans 1.Extraits
Edition du Mardi 13 Septembre 2011

Des gens et des faits

RÉSUMÉ : Salima ne saute pas de joie en voyant la voiture. En lui disant que ce sera l’occasion de les emmener chez son frère, elle ne s’attend pas à ce qu’il pique une colère. Il la regarde, voulant lire dans ses pensées. Elle lui parle de leur fils à qui il manque beaucoup…

16eme partie

-La psychologue qui l’a suivi disait qu’il était important pour Karim d’être près de toi, dit Salima. Il n’y a aucun homme dans son entourage qui puisse le mettre en confiance ! Avec son entourage et en l’avenir… Ce qu’elle m’avait conseillé m’avait souvent inquiété… Je…
Faouzi fronce les sourcils, gagné par l’inquiétude.
- Elle te conseillait quoi ?
- Si je te le dis, tu vas penser que je voudrais te forcer, répond-elle en se détournant. Tu devrais aller la voir, elle te le dira elle-même !
-  Salima, dis-moi ce qu’elle t’a dit ! Est-il traumatisé ?
- Non, le rassure-t-elle. Il ne l’est pas. Mais il lui parle toujours de toi ! La vie loin de toi lui paraît sans attrait !
Tu n’as qu’à le surveiller. Quand tu es là, il travaille ses devoirs. Ses résultats le prouvent ! Dès que tu pars, il perd son envie d’être le meilleur !
Faouzi va regarder dans les cahiers des devoirs de l’enfant. Son sentiment de culpabilité s’accroît en tombant sur les remarques de la maîtresse. Dans certains sujets de rédaction, il parle d’une autre vie. Celle qu’il voudrait partager avec son père, sortant du sujet choisi par la maîtresse d’école.
Faouzi se demande comment il pourrait regagner la confiance de son fils. Il sait que le rêve de ce dernier est de vivre avec lui.
- Si seulement…
“Si seulement Kamélia pouvait accepter mon fils, je l’emmènerais vivre avec moi, pense-t-il. Il sera heureux ! Et je n’aurais plus à faire la comédie !”
Faouzi, perdu dans ses pensées, est allé s’asseoir sur le lit de la chambre d’ami. Il ne remarque pas tout de suite que des papiers dépassent des tiroirs de la garde-robe.
- C’est quoi ?
Il se rappelle avoir rangé ses papiers dans ce tiroir. Il se souvient aussi de les avoir bien rangés avant de partir à son travail. Il y a un mois.
Faouzi ouvre le tiroir et prend les papiers qui s’y trouvent. Le premier sur lequel il tombe est la lettre de son frère. Elle n’était pas dans son enveloppe. Son frère lui a écrit trois mois auparavant. Il regrette de ne pas l’avoir détruite.
Puis il soupire, soulagé de ne pas l’avoir fait. Au vu du désordre qui règne dans les papiers, il sait que sa femme a eu le temps de les lire. Inévitablement la lettre aussi. Puisqu’elle est au courant, il n’a plus qu’à aborder le sujet avec elle. Il prie pour qu’elle ne rende pas plus difficile leur séparation. La vraie…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...